Fil Hélène Point Comme

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

couture

Fil des billets

mardi, janvier 4 2011

2011 sous le soleil

Hullo les filles, je suis de retour pour vous souhaiter une belle belle joyeuse heureuse productive année 2011 !!

Pour la commencer, un petit retour en arrière sous le soleil de cet été afin de réchauffer ces températures pas sympas qui sévissent en ce moment 8)

Voici enfin quelques photos du mariage d'une de mes belles-soeurs, malheureusement pas de photo chouette de la mariée toute seule, j'ai donc fait du bidouillage :8 , la robe que je lui ai concoctée est en lin trouvé chez MT, patron perso, robe dos-nu, habillée d'un boléro en voile satiné de coton trouvé aussi chez MT, qui était orange à la base et que j'ai teint en gris, coup de bol, il est devenu exactement de la même couleur que ses chaussures ! Le boléro est aussi maison, mais tout bête, juste un grand rectangle cousu aux deux extrémités pour faire les manches, celles-ci froncées et montées sur un poignet mousquetaire entoilé et fermé par des boutons en strass, voyez plutôt :


je crois qu'un petit garçon a une envie pressante hihi :big:



La mariée s'amuse à jouer les Cosettes.... :oD

Il a fallu que je m'habille aussi, problème, j'ai tellement tergiversé que la veille du mariage, il a bien fallu que je trouve une solution, alors vite rebouquinage express de mon tas de Burda et bingo, j'ai trouvé cette merveille toute simple, j'ai passé outre l'obligation burdatesque de n'utiliser QUE du tissu extensible et j'ai eu raison ! Tissu microfibre bien doux et fluide trouvé aussi chez MT, modèle 124 du Burda juillet 2009 :



Je joue à la star, trop fun de faire ça avec un photographe pro ;)




Z'avez-vu les talons de la muerte ? 10 cm !!!!! Et j'ai tenu le coup :))
Voici juste mon serre-cou : un bête collier !



Et une dernière pour le plaisir



Voilà donc ce petit billet pour vous souhaiter de nouveau le meilleur et je tenais aussi à vous montrer 3 filles en folie passant le réveillon ensemble, ce fût joyeux, magique, heureux, même les 2 hommes présents étaient tout mignon, ils ont résisté aux discussions et cris concernant laines diverses et variées, en-cours apportés (si, si, même ce soir là :teeth: ) ! Je suis ravie d'avoir comme copine de coeur Marianne, si douce si généreuse et intarrisable dès que l'on prononce le mot laine :big: , je n'oublie pas son chéri incroyable cuisinier-philosophe (entre autre), et aussi comme maintenant autre copine de coeur Claire, bondissante et pétillante, dont les yeux s'illumine quand on prononce les mots tricot, couture, blog :big: , ravie de vous avoir rencontrée, les filles :huh:



VIVE LES BLOGS :big:

jeudi, octobre 7 2010

Consolation !

Pour soutenir le moral de Pauline, une de mes deux niècettes, je lui ai cousue une blouse dans un tissu rigolo et coloré comme elle les aime !

Mais pourquoi, me direz-vous ?

Elle est obligée de supporter un horrrrible corset pour cause de dos tordu et ce pendant au moins 3 ans, jour et nuit bien sûr :bang:

Allez zou ! un coupon trouvé pour des nèfles au marché de La Plaine, un bout de biais et bouton de La Droguerie, un patron Burda (ne me demandez pas tout de suite de quel magazine il est issu, il faut que je fouille, j'ai oublié :8 ) un peu modifié (manches courtes au lieu de longues et encolure agrandie et rajout de poches plaquées.)


 (oserai-je dire que ma soeur adoooore le repassage }:) !)

 Mais heureusement (je me rattrape :8 ) que ma soeurette sait manier la mac, j'ai un peu sous-estimé la largeur des bracelets de manches, donc envoi de biais en urgence pour que la blouse soit portable !



Paulinette très contente :big: !

Petit édit :

Voilà le terrible truc bizarre qu'elle doit supporter :

dimanche, octobre 3 2010

Défi gigi

enfiiiiinnnn, je suis là pour un nouveau défi avec Sophie et Isa :D

Isa avait très envie d'un gilet en jersey qu'elle avait repéré chez Promod, donc chacune est partie cogiter dans son coin et voilà le résultat :

Tout d'abord les copines !



Et voici le mien, pas trop long, col écharpe, dans un beau jersey fin tout doux, bien fluide et stretch trouvé évidemment au marché de La Plaine à Marseille pour l'équivalent de 4 croissants :big: tout cousu à la surjeteuse en 1 heure et quart !



Col réalisé avec une bête bande de 25 cm de large, ici porté comme un châle





Col noué en écharpe cette fois et manches remontées :big:



et ouvert !!



et pour la fin, le détail de mon empiècement de devant


 patron perso !

J'adore toujours ces défis, j'adore l'imagination de mes copines :big: , bravo les filles, grâce à Isa et son envie, notre dressing compte un cintre de plus (et pas n'importe lequel, pour moi, celui-ci sera plutôt sur mon dos que sur son cintre ;)

mardi, septembre 14 2010

Petites coutures d'été

Et voilà, c'est reparti pour un tour, vacances trop vite pliées, bouhhhh, mais bien agréables, farniente total au bord de la piscine de ma gentille belle-soeur (seul travail : faire quelques photos, vous les verrez en lisant la suite), deux jours de vadrouille au bord de la belle bleue pour rendre une petite visite à mon sandalier préféré, hé oui, j'ai appris par des amis que le must de la sandale tropézienne n'est pas K. Jacques, mais Rondini ! Nous avions donc craqué, mon chéri et moi, au mois de juillet pour une paire chacun (faite à la main sur commande), les miennes furent totalement parfaites, je ne les ai pas quittées de tout l'été mes bijoux de pied, jugez vous-mêmes :



Mon chéri ayant un joli pied assez fort (heu...non, non, ce ne sont pas les mêmes que les miennes, je vous rassure), les siennes furent trop serrées, une virée chez Monsieur Rondini s'est donc imposée pour qu'il puisse remédier au problème, ce fût chose faite en une nuit, donc couchage obligatoire à ....Saint Tropez...joli bled, mais franchement, je n'y passerai pas mes vacances....trop de luxe tapageur et de bidochons réunis, voir cette foule vautrée chez Sénéquier pour mater des pétasses pèpettes sur des yatchs digne de Dallas, pas pour moi, ça B| ! Bon, j'ai quand même craqué pour une mini tarte tropézienne de chez Maki, faut dire que oui, c'est à mourir ce truc }:) !
Mon rêve de bain de mer s'est transformé en aventure pas terrible : invasion de méduses :ouch: et constatation pas terrible en sortant de la douche : ma serviette immaculée a pris une couleur noirâtre franchement répugnante : ben voui, je n'ai pas pensé qu'à la fin de la saison, la mer est recouverte d'une couche d'huile en tout genre, bouaaaaahhh, finalement, malgré le temps pas terrible du Cotentin et la température de la Manche, je vais finir par regretter ses jolies plages désertes et propres (c'était le lieu de mes vacances enfantines) !
Mais bon, ne crachons pas dans la soupe, l'arrière pays est totalement magnifique, ce fût un dépaysement bienvenu !
Alors, alors, parlons couture, je vais commencer par deux bustiers copiés allègrement et sans honte sur la géniale Souris , avec quelques petites variantes, l'un est pour ma fille en liberty Mitsy, au lieu de la patte de boutonnage, j'ai opté pour une noeud-noeud, ce sont simplement 2 liens cousus à l'élastique intérieur, cela permet un réglage idéal :




Le mien est en tissu japonais, trouvé chez Thé en Avignon , j'ai respecté sa patte de boutonnage, avec de jolis boutons venants de chez Thé aussi (elle a une collection de boutons superbes, introuvables ailleurs que chez elle dans la région !) et j'ai rajouté une ceinture avec un noeud-noeud aussi, mais sur le coté :





Allez, mère et fille ensembles avant que vous ne soyez en overdose !



Passons maintenant aux robettes, j'en ai faite une sur le modèle d'un top japonais issu de ce livre : (n° 273 pour les japan addicts), toujours en Mitsy, toujours de chez Thé, copiée encore sur la Souris, j'adore ce modèle, il fait un dos très sexy :huh: , pas de difficultés, juste faire attention au montage de la petite pièce du haut, c'est un peu délicat à faire :




Accompagnée d'un joli chapeau dégoté chez Monop !



Pour aujourd'hui, je m'arrête là, pas de billet fleuve, celui-ci étant déjà assez fourni ;-) , il y aura un tuto lié à la surjeteuse pour la prochaine robe et j'attends les photos du mariage de ma belle-soeur pour vous dévoiler enfin sa tenue (et la mienne par la même occasion !)

J'oubliais une chose trrrrrrès importante qui m'arrive :bigbig: , certaines me trouveront peut-être mère indigne :8 , mais voilà, après 25 ans de bons et loyaux services, je retrouve ma liberté, oisillons tous envolés du nid !!! Bon dieu, que c'est bon de ne plus avoir à râler contre les wc pourris, le nutella qui traîne, les chambres poubelles et les meutes de copains dans mon salon }:)

lundi, mai 31 2010

Fête des mères ?

Je suppose que vous avez toutes reçues votre collier de nouilles (à moins que depuis quelques années, les maîtresses aient enfin trouvé d'autres sources d'inspirations que la pâte non cuite :D, non, non, je ne vise personne et je demande à mes copines instit de ne pas se sentir visées :8, j'vous aimeuuuuhhh), ainsi que des tas de bisous et poèmes de la part de vos bambins chéris !

Pour ma part, ce fût un jour comme un dimanche laborieux devant ma machine à coudre, me suis aperçue vers le milieu de l'après-midi que c'était ce jour où il faut appeler sa maman en entendant mon chéri appeler la sienne.....Hèèèèèè oui, pourtant j'ai trois enfants, mais ce jour là n'est pas imprimé dans leur tête....... ah si, un texto tardif de garçon 2 (il devait avoir une bonne copine pour le tenir au courant de l'info du jour).

mais tout cela n'est pas grave, j'avais la tête prise par autre chose, je vous explique, la veille, quartier libre l'après-midi, donc forcément, objectif : couture !


Garçon 2 venant de fêter ses 19 ans, je lui demande l'air de rien (pas facile d'avoir l'air de rien dans ces cas là) : tu mettrais une chemise avec des fleurs ?

Garçon 2 lève la tête et me regarde avec des yeux :nimp: , le couperet tombe, direct et froid : c'est pas mon style ! Mais je suis du genre tenace et persuasive, je rajoute : nan, pas des grosses fleurs, mais tu sais, du Liberty, y'en a des sympas et avec un jean et tes Converses, ce serait top !

1 mn de réflexion et hochage de tête : oui, ça pourrait être pas mal ....

Cool, je fonce alors chez ma nouvelle dealeuse de Liberty : la boutique Thé à Avignon et hop, un peu de Wilshire rouge sur fond marine et hoooo, du Small Suzanna vert, jaune, bleu, allez hop ! J'en prends pour moi :big: , en rentrant, je passe devant Cotélac, impossible de résister, ha, non, je vous rassure, pas pour acheter un truc, mais juste entrer dans cette univers que j'adore.

Je vois ma jupe préférée, celle en Liberty Chantrell, j'ai une toile en route à son sujet, mais je ne l'avais pas vue de près et je note donc consciencieusement les détails qui m'avaient échappés, puis je tombe sur un haut charmant en Liberty et voile de coton, je mate, je mate et en sortant, je sors mon carnet de crobars et voilà, vite un schéma pour ne pas oublier, sur ce, je rentre, mais crevée, je protiscraniseprocrastine :ouch: ma couture :o) !

Dimanche matin : après un petit dèj avec mon chéri vers 8 heures, petit trainage george-cloppe-bouquin japonais, histoire de cogiter, et voilà, mon dévolu est tombé sur la chemise n° 5 de ce livre génial :

 vous pouvez le trouver chez Pomadour

Si il y a un livre de chemises à avoir, c'est celui-ci, tout est parfait (beaucoup mieux que le Men's Shirt).

donc, vers 9 heure, je commence à décalquer le patron, puis je m'attaque à la coupe et enfin à la couture, RAS, aucun problème, coupe irréprochable, j'adore !

Juste un aperçu, garçon 2 ne l'ayant pas encore reçue !




édit du 2 juin :
Garçon 2 finalement très très content (même si cela ne transpire pas sur la photo) de sa chemise, comme quoi, savoir être diplomate, cela sert toujours }:)

 photo très moyenne, mais prise en 200 iso pour ne pas mettre de flash avec un petit apn,ce n'est pas génial, je vous l'accorde !

Une fois finie, je brûle de commencer mon haut style Cotélac, je vais utiliser mon Small Suzanna et du voile de coton issu du butin que j'ai rapporté du marché de la plaine, virée faite jeudi dernier où j'ai retrouvé Phisso ainsi que Yummy Mummy et Comme à l'école, trop chouettes ces filles, petit restau sympa, discussion de filles sautant du plus sérieux au plus léger comme nous savons si bien le faire ;) et bien sûr, virée à La Droguerie (pris dernier bouquin, du biais et de la Kaleido bleu outremer).

Bon, revenons au sujet, 18 heure, je fais mon patron, je dis bien  je le fais, je ne le décalque pas, verification....., cogitage......, et vers minuit, au lit ! Petit haut bien sûr terminé et quand même pris le temps de dîner avec mon chéri :))

Ce n'est pas exactement le même que celui de Cotélac, mais très inspiré, j'en suis assez fière !



Le voici à l'envers



Coutures anglaises, la surjeteuse n'a servi que pour l'ourlet



De plus près :




Et enfin, portée !




Vous voyez ce bouquet ravissant de pivoines géantes, odorantes, merveilleuses ? C'est chéri tout mignon qui me les a offertes en rentrant du marché, cela vaut un paquet de colliers de nouilles, non :big: ......et......j'ai pensé à appeler ma maman !!!

mardi, mai 25 2010

Port d'écouteurs recommandé

Dimanche matin, levée tôt de joyeuse humeur car belle journée de couture en perspective, pas de courses à faire, aucun horaire à respecter, chéri étant parti pour un service concert loin, loin dans la montagne, garçons 1 et 2 à la maison, mais suffisamment souples et autonomes pour se nourrir tous seuls }:) (il ne faut jamais compter sur moi quand j'ai une journée couture qui s'annonce), dévolu jeté sur une robe à priori pas trop compliquée, droite, col polo plus un laçage devant, poches passepoilées, col plat, bref, normalement, du gâteau pour bibi.....

BEN NON, pas du tout du baba à la crème le projet ni cupcakesse encore moins pana cotaesque, le patron n°112 du Burda de mai dernier n'est absolument pas en cause, c'est moi, vouiiii, vous lisez bien, MOI...........................

D'abord le tissu choisi, une microfibre polyester noire très agréable au touché (qui fait penser un peu à de la soie lavée, truc très dur à trouver maintenant, d'ailleurs, si l'une d'entre-vous à un tuyau à ce sujet, je prends, je suis une folle dingue de soie lavée), mais franchement difficile à travailler par certains abords : cela commence avec l'épinglage du patron, une épingle sur 3 voulait bien s'enfoncer dans ce grmlbl de tissu (bon, je sais, visiblement émoussées, il faut que je m'en rachète, mais je n'y pense évidemment jamais au moment voulu), bon, le début se passe bien, je ne réfléchis pas, pose du passepoil, puis du fond de poche de chaque coté, RAS (interrompu de quelques coups de tel, c'est ça qui m'a perturbée, rien de grave, je vous rassure, juste chéri qui pestait comme un fou par sms car plantage de son tout bel iphone tout neuf qui s'était mis à chauffer comme un fou), bref, je fends ma première poche, retourne le passepoil et le fond de poche, couds la poche au passepoil et là :grmpf:


C'est fun, non ? :merde:

Vous visualisez bien la situation dans laquelle je me trouve, vous vous rendez vraiment compte ? Défaire de fond de poche le long d'une fine marge de couture avec les angles ouverts au ras de la couture, dans un tissu fluide comme on adore coudre, c'est vraiment chouette comme défi 8O ,

je respire un grand coup, pause george-cloppe s'impose.............. puis je plonge et :pfiou: , voilà

Ce n'est pas joli joli, ce biais en satin est un peu épais et difficile à mettre en forme....J'avoue que je ne suis pas très fière de ma poche, et je ne vous ai pas tout dit : pour la deuxième poche, j'avais tout cousu tête en haut, et oui, mais heureusement la poche n'était pas encore fendue quand j'ai réalisé cette énormissime bourde...puis en piquant la couture de maintien du passepoil, j'ai cousu un bout du fond de poche en même temps :bang:

Enfin, après ces déboires, poches finies, et conseil pour les débutantes de poches passepoilées : toujours coudre la poche avant d'assembler les fonds de poches, obligatoire, il peut y avoir un léger décalage, il vaut mieux retailler un peu les fonds de poche dessus et dessous pour qu'ils soient identiques, plutôt que d'avoir une ouverture qui tire, faite comme ceci :

Et la cerise sur le gâteau des emmerdes (scusez-moi, mais je ne trouve pas de termes plus approprié à la situation), ce tissu a impérativement besoin d'une pattemouille pour le repassage et ne prend que très difficilement les pliures...génial pour le col et tout le reste, et je ne voulais pas de surpiqure....j'ai tenu bon, il n'y a pas de surpiqure, j'ai insisté longteeeeeemps avec mon fer !

pour la suite, ce fut sans problème, heureusement sinon, je pense qu'elle serait passée par la fenêtre cette fichue robe, donc col polo, nickel, patte de laçage devant, nickel, col plat, nickel, manches montée, là, surprise positive car contre toute attente, le soutien de tête de manche s'est fait tout naturellement, je n'ai pas eu à me battre avec les petits plis énervants :oD , patte de manche, nickel, ourlet monté sur le même biais en satin que les poches (j'ai oublié d'en faire une photo) et hop, super robe super extra confortable, je l'aime finalement beaucoup


 petit clin d'oeil à copine Géraldine qui passe à l'arrière-plan (nous venions de plier un piano de concert à Ménerbes dans le Luberon)

Conclusion :Garçon 2 a trouvé le port de ses écouteurs obligatoire devant son ordi, que c'était beaucoup plus reposant que d'entendre mon florilège de juron, du plus léger au plus lourd (très très lourd même)

Pour les propriétaires de ce Burda, j'ai fait deux modifs : suppression des poches à rabats, je trouve que le devant est assez chargé comme ça et j'ai rapproché les pattes de laçage.

lundi, mai 17 2010

Nouveau départ !

Dans mon précédent billet, je vous avais promis de vous montrer mon beau rideau, des tas de trucs en liberty....et bien ce sera pour le prochain :teeth: , mais bon, je suis bonne fille, vous aurez quand même droit à un peu de ce fameux liberty !

Savez-vous ce que vous ressentez quand l'un de vos fistons demande à revenir au bercail et que vous lui avez piqué sa chambre pour en faire votre coin couture à vous rien qu'à vous ? Ben grmlbl, je viens de le vivre ce truc atrooooooce :X

Donc, on fait quoi ? On a deux nouvelles belles machines qui n'ont pas du tout envie d'être reléguées au fond d'un placard, elles veulent respirer et surtout bosser, alors branlebas le combat ! Réquisition des troupes et hop ! Salon entièrement transformé, déplacement total de tous les meubles, même du piano à queue (ça, fastoche, il a des grosses roulettes :D ) et du coup, fabrication du rideau arlésien puis mise en place de MON coin caché derrière le dit piano, le long de la baie vitrée afin de profiter de la lumière et de la super vue sur les remparts de ma ville, et ouaaaahhhh, top cool, c'est encore mieux qu'avant, donc finalement je peux dire merci à garçon 1 d'être revenu à la maison pour une durée indéterminée :merci: , c'est tellement bien que mon chéri à décidé qu'il piquera la chambre quand garçon 1 repartira pour de vrai pour en faire son bureau, je préfère cela, j'aime bien être au milieu des autres quand je bosse ma couture et mieux, je peux faire ma pause George/clope devant ma machine, ça c'est le pied, je me l'interdisais dans mon petit "atelier" !



J'inaugure mon coin avec un essai de pantalon genre slack-carrot, patron maison, bon, le tissu n'est pas top, un peu trop raide, mais je suis ravie du résultat, je peaufinerai le prochain en ne mettant pas un élastique dans le dos, mais des pinces et en faisant une vraie braguette (je ferai alors le tuto promis à l'une d'entre-vous pour la pose fermeture éclair de braguette)



Une frénésie de coudre des tas de truc s'est emparée de moi, je continue avec une chemise pour mon chéri, mais là, pas de photos à se mettre sous la dent, pas grave, vous en avez déjà vu sur mon blog !

Sitôt la chemise finie, j'embraye sur un chemisier pour moi et en LIBERTY, trouvé dans un adorable boutique sur Avignon et oui, les filles du coin, scoop !! La boutique Thé : (allez-y, courrez-y de ma part, elle a en plus des sublimes cakes anglais)


Elle propose, entres autres merveilles, du liberty, aimerai étendre sa gamme et même avoir du tissu japonais et pourquoi pas (grace à une super discussion que j'ai eu avec elle) des bouquins japonais 8~, je craque bien sûr !!
Voilà cette fameuse chemise, en fait plutôt une blouse, allemande, ben voui, pas japonaise celle-ci, issue du Burda de mars 2010, modèle 124 si ma mémoire ne me fait pas défaut !
Pas du facile à faire, surtout que ma nouvelle mac me rend totalement encore plus intraitable sur les finitions, j'ai l'impression qu'elle me surveille si ma couture dévie d'1 mm :ouch: rhâââ, mais trop contente du résultat (mon chéri la trouve top :)), presque dommage dans le liberty car du coup on ne voit pas trop les détails de la bête, cela me motive pour en refaire une, en satin de soie uni comme le modèle initiale :big:
Revue de détails :







Vous avez pu voir tous les plis du plastron qui est une pièce rapportée, les plis du dos et la patte de boutonnage double dans la moitié basse de la blouse et les petites manches montée qui ont été une source de sueur froide :pfiou: pour ne pas avoir UN pli lors du soutien pour l'arrondi de tête de manche, faire ça dans du lin, facile, la fibre est lâche, mais dans du liberty qui est tissé si serré, gniaaaaaaaaa, j'ai souffert, mais réussi, pas UN pli, si, si, je vous le jure !

La voici portée avec un vrai boyfriend jean puisque c'est celui de mon chéri :big:


Et pour finir ceci en beauté, un petit tricot, oui, oui, vous avez sûrement eu l'impression que je n'en fichais plus une rame avec mes aiguilles à tricoter et que le niveau de mon stock de pelotes était en train de stagner lamentablement...

Que nenni, je m'insurge }), j'ai bossé comme une malade pour une super choute copine qui se marie dans quelques jours, donc rien à voir là non plus, il faudra attendre }:), mais je me suis rattrapée en faisant un boléro tout mimi, vite fait bien fait, modèle Phildar, coton Thalassa, fait en jersey endroit et non envers comme à l'origine (je n'aime pas le jersey envers :grmpf:)

Catalogue : modèle :





Et merci à garçon 2 dit Jean-Baptiste, pour la dernière photo :)

lundi, mai 10 2010

Variations sur la robe en jean

Enfin !!!! Je suis de retour ! Je vais commencer par vous résumer ma virée marseillaise avec mes belles-soeurs chéries. Le but était de trouver un modèle pour la robe de mariée de Bernadette (une des soeurs de mon chéri), nous sommes donc parties en vadrouille à Marseille accompagnées de Marie-Jeanne (une autre soeur de mon chéri et oui, il en a plein :big:), mais attention ne vous méprenez pas, il ne s'agit pas d'une vraie robe de mariée, mais d'une robe sympa, classe et qui fera de sa propriétaire la princesse d'un jour ! Premier arrêt chez IKKS, drôle d'endroit me direz-vous pour trouver une telle robe et bien si, bingo, la deuxième robe essayée fit l'unamité immédiate et vu le sourire de Bernadette, il n'en fallait pas plus, choix donc arrêté ! Mission accomplie :cheers:

Je ne vous vendrai pas tout de suite la mèche, des yeux indiscrets peuvent s'attarder sur ce blog, donc motus, vous aurez la réponse.....au mois d'août, si, si !

Il nous restait donc pas mal de temps pour musarder, donc ben voui quoi, direction La Droguerie, heureuse surprise, la boutique est presque vide et nous avons pu délirer pendant près de deux heures et demi, argh, les choix sont toujours cornéliens dans ce genre d'endroit si on veut ménager sa CB :8

Le butin fut intéressant : du bambou à tricoter pour faire le même gilet tout en côtes et à petits manchons, chacune dans sa couleur, j'ai opté pour un beau gris foncé profond : baleine. Ensuite du liberty pour faire des écharpe et un petit haut et des babioles pour boucles d'oreilliser ;)

Nous sommes sorties de là un peu groggy, un peu affamées aussi, donc direction Hôtel Pullman en bord de mer (sur les conseils de mon chéri, il y fait très régulièrement des services concerts avec nos pianos), on ne se refuse rien me direz-vous, ben oui 4 étoiles quand même et bien vous devriez y aller, on peut se régaler d'un club-sandwich tout à fait abordable, d'un service adorable et d'une vue géniale !

Et bien sûr, il nous tardait de sortir nos armes : aiguilles et bambou et ce fût chose faite : tricot-brunch improvisé ! Aucun complexe, moi jamais avec mes aiguilles et vive le tricot libre :bigbig:, la preuve en images :





De retour sur Avignon, je me jette sur mes machines, ha oui, je ne vous ai pas dit, mais depuis peu j'ai deux nouvelles copines Bernina :-D, une belle belle machine à coudre, l'Aurora 440 QE et une SURJETEUSE, la Bernette 800 DL, ouiiiiiiiiiiii ma vie couturistique a changé, c'est le pied j'vous dit, l'Aurora est une petite merveille de technologie, elle possède même un pied spécial pour broder à main libre, plus besoin de le pédale, c'est un système à infra-rouge qui prend le relais, ce sont les mains qui donnent la vitesse, fantastique ce truc ! J'ai commandé tout cela au Comptoir Phocéen, bien connu des habitantes de la région, une équipe en or, un Monsieur Weill sidérant (il crée même des patchworks pour Burda) qui m'a apporté ces petites bêtes chez moi et m'a expliqué pendant plus de deux heures comment les apprivoiser !!!

J'attendais ce moment en trépignant, j'avais coupé une robe chemise en jean qui commençait à se morfondre et voilà, robe assemblée, je vous montre trois façons de la porter (voui, je peux crâner aussi :[[[[[


Tenue de combat pour mettre en place un Steinway de concert :

Pause-déjeuner chez ma copine Aurore qui a un adorable restau bio : Théias à Avignon, portée en manteau de printemps avec un total look liberty dont je vous parlerai lors du prochain billet


Une autre pour le plaisir de vous montrer ce restau-boudoir ravissant, où la cuisine est délicieuse, l'accueil d'Aurore ou de Marie si pétillant donne la pêche et où j'ai l'envie furieuse d'y organiser des sessions tricothé (c'est aussi un salon de thé, d'ailleurs, si cela vous tente, dites-le moi !) :


Et enfin, autre style de tenue de combat : style working-girl devant mon nouveau bôôô rideau que j'ai fait hier et dont je vous parlerai aussi lors du prochain billet ;-)


 z'avez-vu ? J'ai mis mes lunettes, même que c'est la première fois de ma vie que j'en porte (ouichhhh, ce sont les fameuses que l'on porte quand on devient vieille :teeth:) et vous savez quoi ? Je les adore, j'ai enfin réalisé mon phantasme de petite fille 8~

J'oubliais : Patron Avantage d'il y a des lustres, modèle raccourci, jean trouvé chez Hello Tissu à Avignon.

vendredi, avril 16 2010

3 d'un coup !

J'avais dit que j'avais du retard à rattraper, et bien, là avec trois réalisations, je remonte la pente (qui n'est pas finie, j'ai encore du stock à montrer ;-)).

Il y a quelques temps, dans une maison de la presse, peut-être bien celle des Halles d'Avignon, comme à mon habitude, je farfouillais, espérant tomber sur mon Burda, et je tombe sur ça :



Couverture peu engageante, mais bon, cela ne coûte rien d'y jeter un oeil, bien m'en a pris, j'ai trouvé quelques jolies petites choses à l'intérieur :big:, notamment une chouette robe-housse, pas trop large, plutôt style grande chemise et j'ai justement un beau lin gris chiné de chez ma toujours dealeuse préférée Fabrics Addict.

Alors, alors, voyons cela de plus près, la plupart des tailles des patrons de ce mag ne commencent qu'au 38, donc retaillage du patron pour bibi, ça, pas difficile, je suis une habituée de la chose, ensuite, épluchage des explications, ben, là, mon vieux, vaut mieux avoir un niveau experte car cela sent la mauvaise traduction à plein nez (le magasine est italien) +|, j'avoue ne pas avoir eu de problème, mais je déconseille aux débutantes de s'y fier, il peut avoir des risques de jetage de travail par la fenêtre :bang: !!!

J'ai tout suivi sans rien changer, je n'ai juste pas mis de bouton, j'aime bien comme ça ! à mettre l'hiver avec un pull et des collants en laine, au printemps avec des leggins ou un pantacourt comme moi et l'été, sans rien, si, rajouter des boutons :teeth:





Je la mets à toutes les sauces, elle ne me quitte presque plus !!


Continuons l'investigation de ce bouquin....mmmm, vouiiii, voilà un très joli petit haut, bon évidemment le tissu choisi, un pied de poule qui fait un peu cul-cul da-dame pourrait rebuter mais la forme est vraiment mignonnne, donc un plumetis écru toujours de Fabrics Addict qui passe dans la machine accompagné d'un bout de lin blanc (vous verrez pourquoi ensuite) plus de la poudre à perlimpimpin Dylon antic grey, un petit bout de voile de polyester du marché de la Plaine à marseille (coup de bol, il est exactement du même gris), même pas besoin de lire les explications et avanti, la machine, le fer à repasser, un ou deux jurons et quelques heures plus tard :







Venons-en au bout de lin blanc passé au gris, pile-poil ce qu'il me fallait pour un pantacourt tout bête, patron maison fait il y a des lustres et gardé précieusement ! Petites fentes au bas des jambes, biais maison pour la finition de la taille, en effet, tellement bête ce pantalon qu'il n'a même pas de ceinture, fermeture éclair invisible montée SANS le pied spécial, je suis devenue experte en la matière (et oui, les kits en plastique à adapter sur sa machine, ça ne marche pas chez Bernina...) !






Et maintenant, j'ai un super petit ensemble BCGB (même les chaussures, vous avez sans doute remarqué }:), des Comptoir des Cotonniers d'y il a 4 ans au moins)



La suite la semaine prochaine, je pars en weed-end (YEEEEESSSSSSSSSS) faire une virée marseillaise de filles pour trouver un modèle de belle robe à faire pour ma belle-soeur qui se marie cet été et devinez quoi ? Je lui ai proposée de faire sa robe !

mardi, avril 6 2010

Retard....à rattraper...

...et fissa !

Terrrrrrible, j'ai quand même réussi à coudre plusieurs petites choses ces derniers temps, et point de temps pour de belles photos...J'ai quand même pu demander à mon chéri de me mitrailler un peu lors de la visite de l'exposition de notre cher ami sculpteur trop génial, Daniel Grobet, expo qui a eu lieu (et oui...c'est fini...) au cloître Saint Louis Avignon, et qui fût, bien sûr, magique comme tout ce que fait Daniel !

Oui, oui, je viens au fait, une chemise toute en liberty, ben voui, on n'y coupe pas ! Obligatoire, je vous le dis ! Trouvé chez Hello Tissus, Avignon, ne me demandez pas son nom, je ne sais plus, je n'ai pas gardé la bordure qui l'indiquait...

Donc vieux, vieux modèle de Burda (je peux être parfois conservatrice }:)) de 1998, à priori toute simple, mais qui en fait cache bien son jeu :



Le col est normal, les manches sont normales, le haut est normal, c'est au niveau de la taille que cela devient tordu, dans le vrai sens du terme :-D

le patron des dos et devant est "twisté" à la façon des Pattern Magic japonais, pour les initiés, puis froncé, tout cela pour obtenir un drapé tout simple :




J'ai préféré poser le bouton plus près de la couture manche-poignet qu'au milieu, ces poignets de manches sont assez larges, je trouve cela plus féminin ainsi



Fentes de manche faite avec un biais maison



Le col juste pour voir



Et l'avantage de cette chemise réside en cela : pas de boutonnière à faire pour les feignasses :teeth:, la preuve en image



Une dernière, de dos ;), juste avant que vous ne criiez grâce !!



Bien entendu, toutes les coutures sont à l'anglaise, y compris celles des emmanchures, histoire de se compliquer un peu plus la vie :oD

jeudi, mars 25 2010

Ma Céline

Après Yves Saint Laurent, Gérard Darel, je continue de m'inspirer des créateurs, cette fois-ci, c'est Céline que j'ai allègrement copié :big:

Vous avez sûrement croisé cette jupette si simple et si jolie au cours d'un feuilletage d'un magasine de mode de ces dernières semaines


 

Bien sûr, l'original est gansée de cuir et bien sûr, je n'ai pas de cuir :crise:, qu'à cela ne tienne ! En fouillant mon bazar de tissu, je suis tombée sur du reps noir, parfait pour faire les passepoils et la ganse d'ourlet, je m'inspire d'un bête patron de jupe droite que j'évase légèrement, je rajoute donc deux poches passepoilées, une doublure, un joli bouton de La Droguerie et ...misère...une fermeture éclair classique, hé voui, le dimanche, les merceries sont fermées...donc pas de zip invisible et pas du tout envie d'attendre un hypothétique moment où je pourrai trouver 5 mn pour acheter ce satané zip }), bon allez, arrête de divaguer ma vieille, montre !






Voici ma méthode pour poser mon galon : D'abord, ce n'est pas un biais, je l'ai coupé droit car je voulais garder les lignes du reps perpendiculaire à mon ourlet, ensuite, la jupe n'est pas énormément arrondie, donc pas de soucis de "plissage-gondolage" pour la pose.
J'ai commencé par le coudre endroit contre endroit, puis je l'ai rabattu et repassé vers le bas, puis replié vers l'envers de la jupe, puis replié encore une fois en le faisant dépasser de la précédente couture d'environ 1 mm et j'ai posé des épingles perpendiculairement à l'ourlet tous les 3 cm environ. J'ai ensuite utilisé du fil bobine écru et une canette de fil noir sur ma machine à coudre et j'ai cousu sur l'endroit au raz du galon, résultat : nickel, chrome :proud:!




Et une dernière pour le plaisir ;)


mardi, janvier 26 2010

Haute-couture...le rêve

Je ne sais pas si comme moi vous avez zieutez avec des mirettes écarquillées les deux premiers épisodesLe Jour d'Avant(attention, lien valable jusqu'à la fin de la semaine) sur Arte (le jeudi soir à 22h 05) et si comme moi, cela vous a regonflé à block les neurones, l'envie de créer et balayé la flemmite aigüe que je me paye depuis des mois (coté créa, j'entends :8).... J'explique : cela commence 24 h avant l'heure H d'un défilé haute-couture, le premier fût sur Fendi avec Lagerfeld, trop génial ce mec, on dirait qu'il se la pète, mais il est d'un pro terrible et à l'écoute de toutes les petites mains qui triment comme des folles ! Le deuxième sur JP Gaultier, sympa, mais moins pro que Lagerfeld et moins à l'écoute, un peu beaucoup bordélique :big:, ce qui m'a fait vibré, ce sont toutes ces gens qui bossent comme des malades jusqu'à la dernière seconde, refaire et encore refaire, une patience d'ange, aaah, il y en a une qui a assemblé des dizaines et des dizaines de petit morceaux de croco au crochet pour faire une robe (vu chez Gaultier) le délire intégral !! On a presque envie de pleurer avec elles quand elles voient LEUR robe passer sur le podium !

J'ai donc surpassé ma feignasserie minable et ai ressorti mon beau manteau rouge que je me suis concocté il y a un bon moment (oui, oui, il date carrément celui-là :bravo:), il est tombé de mes mains après avoir bavé devant un modèle Saint Laurent vu dans un Vogue présentant la haute-couture, j'ai entièrement fait le patron moi-même, je me suis juste un peu appuyé sur un modèle Burda pour avoir la bonne taille, mon papa gentil m'a offert tout le matos en cadeau de Noël et quelques jours plus tard, voici, voilà :




En velours mille-raies rouge flamboyant, doublé de matelassé noir



Forme redingote, découpes princesses, petite poches passepoilée devant, manches un peu gigot, simplement fendue à l'ouverture (poignet), col sous pied de col, et surtout le truc génial de ce manteau : le volant ! Taillé un tas de sections en cercle cousues ensemble pour avoir l'effet volant SANS fronces, en double bien sûr.




Petits détails de la doublure : J'ai cousu un bout de ruban en velours lisse rouge pour cacher une couture spéciale, et fait un triangle dans ce même velours en haut de la fente du dos pour faire un joli arrêt (cela sert à consolider la fente, car à force, cela tire sur la couture et cela finit invariablement par craquer...)


6 mètres de velours (c'est à cause du volant....) et environ 1,50 m de doublure le tout en 150 de large, à l'époque tissu feu Bouchara de Toulouse.
Je suis très très :proud: de mon manteau petit chaperon :big:

lundi, novembre 23 2009

Ecossais dans les sculptures

Drôle de titre pour de la couture, vous allez savoir pourquoi en lisant la suite !

j'avais dans mon placard à tissu, un écossais qui dormait sagement depuis plus d'un an et l'envie d'une robe toute simple 3 trous qui me trottait dans la tête, enfin qui finissait par devenir une obsession depuis longtemps et pas envie de triturer un patron dans tous les sens pour obtenir LA ROBE ! En fouillant dans mes burda, j'ai enfin trouver celle qu'il me fallait, taille 17 (voui, petite stature pour bibi), presque rien à modifier, voici le modèle de base qui provient du Burda octobre 2009, robe n° 116  et grrrrr je m'aperçois qu'il n'est hélas plus disponible...Donc je décris : robe droite, zip milieu dos, pinces dos et devant plus pinces poitrine, décolleté danseuse devant et en V profond accompagné d'un noeud dans le dos.

Mes modifs : je garde le devant tel quel, je refais une encolure danseuse et je vire le noeud pour le dos, trois fois rien, du gâteau pour quelqu'un qui ne veut pas se prendre la tête !

Essayage : impec ! nickel ! elle me gaine comme un Dim ! Ravie je suis ! Et je sens qu'elle va me servir de base pour toute une collection (surtout la robe chinoise, comme dans le film In The Mood for love, vous voyez, le truc sexy en diable qui ne me montre rien mais qui déclenche immédiatement l'étincelle dans les yeux du chéri ..... J'ai le bouquin japonais sur ces robes, mais je les trouvais bien trop larges, j'aime la ligne "crayon", je ne m'inspirarai donc du bouquin que pour les découpes de ces robes chinoises !

La voici donc d'abord sur cintre, admirez mon raccord des carreaux (positionnés aussi impec sur le milieu), j'ai tout vérifié pour cela tombe pile-poil de tous les côtés, pas question de se rater ! Doublure orange pétard que vous verrez sur un prochain billet où je ferai un petit tuto pour la pose de la doublure.

A peine terminée, sitôt enfilée pour se rendre chez des amis très chers pour partager une fin de dimanche et un dîner (une choucroute d'enfer, merci Birgit !), et bien sûr, sur place, impossible de résister au plaisir de traîner au milieu des extraordinaires sculptures de Daniel Grobet et de se laisser envoûter par leurs mouvements sensuels et apaisants et encore plus impossible de résister à l'envie de se faire photographier parmi elles !

mon chéri :

Mon dernier, Jean-Baptiste :

Grande discussion dans la pièce expo de Daniel (qui est sur la gauche) ainsi qu'avec Birgit, sa femme trop charmante (à droite)

J'aime cette photo ( l'incroyable Arbre à oeufs que l'on devine) :

J'ai fait un petit film, dès que Flickr l'a traité, je vous le présente, cela permet de se rendre compte un tout petit peu de la magie des sculptures de Daniel !

Edit du 25/11/09 : Voici le film, très court, juste pour donner une idée !

Mon chéri m'a suggéré une autre version pour cette robe : en velours noir, plus courte et accompagnée d'une graaaaande veste du même tissu, je vois déjà la chose, une veste style doudoune en velours avec un graaaaand col châle et des manches pagodes, mmmmmm !

jeudi, octobre 15 2009

Du pli

Le temps se rafraîchit de façon démentielle, 5° ce matin en Avignon, ce n'est pas humain :nimp:

Cela m'a donné envie de sortir une jupe que je me suis faite l'hiver dernier, enfin, fin de l'hiver et que je n'avais jamais publiée....C'est un patron issu d'un magazine Patrones, magazine espagnol que les initiée connaissent et s'arrachent quand elles en dénichent un car carrément introuvable dans notre beau pays, c'est bien dommage car il propose toujours des modèles top de marque souvent connues (Kookai, Boss, Calvin Klein, etc.) Voici donc ma jupette pleine de plis, j'ai dû reprendre la taille car trop trop grande, finitions comme d'hab au biais, pas trop galère à faire même si on ne comprend pas un mot d'espagnol, je dois préciser que ces patrons sont plutôt fait pour les averties quand on n'est pas bilingue car il n'y a aucun schéma...

J'ai rajouté un galon en dentelle et strass

Et en plus, elle tourne :big:

Son seul défaut est les poches, elles sont beaucoup trop basses, évidemment il y a une fermeture éclair sur le coté donc le zip est placé en dessous, quelle drôle d'idée :/

lundi, octobre 5 2009

Version trench coat

Ah, je n'ai pas abandonné la couture, que nenni (surtout que maintenant, j'ai enfin ma pièce à moi rien qu'à moi pour étaler mon bazar à mon aise :D )

Cette semaine, j'ai jeté mon dévolu sur une jupe style trench coat du Burda de....heu...aïe, aïe, je ne sais plus, août, je crois, bon, ce n'est pas grâve, je vérifierai cela demain :8

Il me restait un joli coupon de jean (il m'en reste encore pas mal, je pense me faire une jolie robe 3 trous 8~ ) donc en avant, c'est parti !

je pensais que cela ne poserai pas de souci, en effet, le premier round est tout simple, couture des milieux dos, le pli, fastoche :) et voilà que j'arrive au 2 ème round : montage des poches avec patte, bouh, finger in the nose me dis-je naïvement, ben voilà, pas in the nose du tout le truc �( , montage extrêmement chi..t, si vous me permettez, explications plutôt foireuses de la part des allemands, je n'aurai pas fait comme ça, mais bon, après moult agacements, jetage de jupe au travers de la pièce, quelques clopes plus tard, c'est fait, le reste sans écueil, ah si quand même 10 m de biais ont été nécessaire pour border tout ça :nimp: (et oui, je n'ai toujours pas de surjeteuse, et le zig-zag, je ne peux pas, c'est plus fort que moi; je déteste ça O) )

Bon, trêve de bavardage, des photos, c'est mieux !

Et non, non, je ne suis pas ringarde, la longueur au genou est de retour, mesdames, si, si, c'est le mag de mode que tout le monde connait (mais ne lis pas forcément, je le dis car je sens que je vais avoir des réflexions, gnein, Marie :bigbig: ) qui l'a annoncé la semaine dernière, alors !!!

mercredi, juin 3 2009

Une belle Fleur

Merci de m'avoir remonté le moral, j'ai pu affronter sans problème une bande de d'jeuns pour fêter les 18 ans de JB :big:

Ce qui fut formidable, c'est que ma fifille chérie est venus soutenir sa mère son frère dans cette épreuve ! Je ne la vois que très peu, nous avons beaucoup papoté et elle m'a dit : Maaaamaaaan, je veux des robes !!!

Elle qui ne mettait que des pantalons de style pas très fille, a décidé de changer de look, donc des robes, des jupes et ....des talons :O je ne l'ai jamais vu en talons !!!

Donc donc donc, il restait un jour pour lui faire une petite robe, un coupon de popeline blanche et allez, agitons nos neurones 8O

Trouvé :D je vais lui faire la blouse 05 du livre 05 (celle de la couverture) sur le blog Japan Couture Addicts et la rallonger en robe, elle est toute simple, sans problème, une petite après-midi devrait suffire !

Et ce fût le cas, commencée vers 15 h et finie avant qu'elle ne prenne son train, ouf !

oui, oui, j'exagère, je sais, toutes ces photos, mais je les trouve très belles, j'aime le contraste avec l'environnement.... encore d'autres mais cette fois-ci, ce sont les détails

Voici pour les couturières comment j'ai procédé : Je n'ai pris que le haut du patron, j'ai descendu les pinces poitrine d'1,5 cm, je n'ai rien changé aux manches, j'ai juste rajouté deux pinces dans le dos, qui, pour celles qui ont le livre, si vous remarquez bien en regardant bien bien de près votre patron, sont celles d'une robe qui a la même base que la blouse 05....

Pour la jupe, j'ai fait ma feignasse, juste un rectangle découpé dans toute la largeur du tissu, comme cela pas de couture coté, je l'ai monté au corsage sans fermer le cache-coeur, cela en fait donc une robe porte-feuille qui se ferme par un bouton au niveau du raccord corsage/jupe et un lien que vous avez pu admirer ;)

Un ourlet de 15 cm de haut pour le visuel, j'adore les ourlets très hauts pour ce genre de robe !

Ma fille est ravie !

Je suppose que vous vous demandez peut-être pourquoi ce titre pour une robe, c'est tout bête, ma fille s'appelle Fleur :huh:

mardi, mai 5 2009

Promenade....

Dimanche dernier, programme : boulot +| concert à Uzès avec deux pianos, imaginez le taf que cela représente de mise en place....mais bon, il faisait très beau et ...chaud :D j'aime quand on commence à préférer l'ombre, ne plus se battre avec des tas de pulls, écharpe et chaussettes en laine 8~

Donc, une fois que les pianos ont été accordés, il nous restait une heure et demi à perdre, nous décidâmes :@ : flânerie, plus prises de vues pour ma nouvelle blouse, le décor étant inspirant et la lumière idéale, voili voilà ce que cela donne :

C'est un modèle Patrones, le n° 270 et la blouse 1, merci Phisso ! C'est grâce à toi que j'ai pu connaître ce génial magazine presque introuvable en France :crise:

De niveau intermédiaire, le seul problème est quand on ne comprend pas un mot d'espagnol et qu'il n'y a aucun schéma....mais bon, j'ai l'habitude, donc en regardant la photo et les morceaux de patron, cela est loin d'être insurmontable :D

La partie boutonnée devant est un gilet trompe l'oeil, le dessous est froncé grâce à un élastique au bord, à l'origine, il y avait un lien avec un noeud, je l'ai supprimé, je trouvais que c'était en trop.

Allez encore une photo : exercice de style ;)

Réalisée dans une très belle popeline Lawn trouvé dans la même boutique où j'ai trouvé le chambray pour la chemise de mec du billet précédent.

J'aime particulièrement l'idée du dos bien cintré dans ce modèle, cela change vraiment des blouses japonaises.

En continuant notre petite promenade, mon oeil curieux ;( fut attiré par une boutique remplie de beaux chapeaux comme je les aime, je tire mon chéri vers cette antre irrésistible et houuuu quel délire !

ET J'AI TENU BON :proud: je ne suis pas repartie avec le stock, même pas un....trop difficile de choisir et après les avoir tous ou presque essayés, l'envie furieuse d'en posséder un est retombée :[[[[[

Epilogue : je suis une fille raisonnable :8 , Uzès est une très jolie petite ville, très "parisianisée", vous n'y trouverez que des boutiques "agrées" Coté Sud pour la déco, les fringues en lin écru ivoire et ficelle qui vont avec la déco de la maison....je suis vilaine }) mais cela me fait rire, vous aurez exactement les mêmes dans le Luberon, d'ailleurs avec des copains, on appelle ça les "lubéronnade"....

Le concert fut très bien, nos pianos très appréciés et l'accueil des organisateurs charmants !

Et j'ai une jolie blouse :bigbig: !

samedi, mai 2 2009

Couture pour mon chéri

Le pauvre ! Il trépignait....il voulait une nouvelle chemise....donc, d'abord, partir en quête du tissu adéquat ;( évidemment rien dans mes stock :grmpf: pas le temps d'aller à Marseille même si cela me démange d'écumer le Marché de la Plaine :8 )

Je tente ma chance dans une petite boutique avignonaise et yeeeees :D j'y trouve mon bonheur et donc....le futur sien ! Un joli chambray bleu-gris clair, très agréable à coudre et tout doux sous les doigts :D

Je fouille dans mon fatras de bouquins et patrons et hop, je déniche le fameux Men's Shirts japonais, je trouve celui qui m'a déjà servit et le recoupe dans la bonne taille, je raccourcis les manches, enlève de la hauteur et point de pli dans le milieu dos, je ne la voulais pas trop large !

Contrairement aux patrons pour filles, ceux pour homme ne taillent pas grands, vous pourrez constater sur les photos que mon chéri n'a pas la carrure d'un rugbyman (bon, ce n'est pas un gringalet non plus, il est parfait }:) pour moi !) mais malgré cela, je l'ai coupé en XL, donc pour celles qui voudraient se lancer, bien comparer en mesurant les différentes pièces d'une chemise qui va bien avec le patron papier...

Ce que j'aime dans les patrons jap pour mec, c'est qu'ils ont des techniques d'enfer pour coudre l'empiècement au dos et aux devants, pour réussir parfaitement l'ourlet arrondi sans faire de plis, pour la patte capucin de poignet....Je vous promets que lors de la prochaine, je vous fait des tutos !

Il ne la quitte plus presque plus :big: il a de la chance, ce tissu sèche en un temps record !

mercredi, avril 29 2009

Plumetis

Voici donc ma deuxième interlude couture :)

Une robette toute simple issue de ce Burda et c'est ce modèle

Il faut obligatoirement que ce soit un tissu légèrement (ou très) stretch ou si on est courageuse, la tailler dans le biais, je dis courageuse, car c'est très casse-bonbon :grmpf: de coudre un truc taillé dans le biais...

Je n'ai rien changé au modèle si ce n'est que je l'ai remis à ma taille, donc recalculé une taille en dessous et raccourci la hauteur de la jupe.

Je n'ai pas simplement enlevé des centimètres à partir de l'ourlet, non, non, car je voulais lui garder sa forme "crayon", j'ai donc fait un pli au milieu de la hauteur jupe pour enlever les 3 cm en trop (ben oui, je sais, je suis petite :D ). L'ourlet est fait avec un point overlook pour garder l'élasticité dans la largeur, c'est joli le crayon, mais il faut pouvoir se mouvoir :big:

Tissu pêché à Marseille au Marché de La Plaine, l'année dernière, 1 € le m, donc robe pour allez, tissu + fil + élastique, on arrondit à 5 €, j'adore :big:

lundi, avril 27 2009

Jean

ouhhhh cela faisait bien longtemps que je n'avais ouvert ma catégorie "couture", cela commençait à me manquer terriblement.... Mais attention, je n'ai pas fait ma feignasse, j'ai commis plusieurs petites choses }:)

Allez, je commence avec cette robe en jean, jean que j'ai pu avoir pas cher du tout (dans un petit magasin d'Avignon intra-muros) car il était tout "marqué" le long des plis dû au stockage à la lumière, mais franchement, ce n'est pas gênant....il faut le savoir....pour le voir ;(

petit melting-pot de trois patrons japonais issu du livre Stylish Dress Book (le n° 64 pour les Japan addict ;) ), l'encolure de la F, ses manches aussi mais sans l'ouverture, le dos avec une couture milieu et recreusé pour éviter l'effet montgolfière habituel des patrons japonais, le principe des fronces devant du modèle G et l'idée d'un empiècement basé sur la T mais revu à ma sauce, puis la cerise sur le gâteau : des poches !!! J'aime les robes avec des poches, je déteste avoir les bras ballants :teeth:

Toujours le clic sur la première photo pour accéder à ma galerie Flickr

J'ai coupé le corsage tel qu'il est, l' empiècement est juste posé par dessus, je m'explique : après avoir cousu les épaules de la robe et de l'empiècement (sur celui-ci, j'ai aussi cousu une partie du milieu devant, qui correspond à l'ouverture) , j'ai fait au fer un rempli de 0,5 cm tout autour de l'empiècement puis j'ai épinglé envers (de la robe) contre endroit l'empiècement et le corsage de la robe, j'ai piqué tout autour, cranté les arrondis, retourné et surpiqué l'empiècement,....tout bête, non ?

Les poches sont plaquées sur le devant, il n'y a donc qu'un fond de poche....c'est tout bête aussi :D mais très confortable !

Ourlets de la robe et des manches un peu larges, j'aime les ourlets hauts sur ce genre de forme (si mes souvenirs sont bons, j'ai 6 cm de valeur d'ourlet)

celle-là, je l' :huh: beaucoup, beaucoup !

- page 1 de 3