tutos couture

Fil des billets

mardi, juin 21 2011

Doubler un haut de robe sans manche

Voilà bien longtemps que je n'avais pas fait un long tuto couture...

J'ai remarqué qu'il y a souvent des prises de tête avec l'ami allemand lors de ses explications, comme je le parle couramment (pas l'allemand même si ce fût ma première langue hélas...Mais le burdaesque, oui, oui, et c'est visiblement une langue compliquée, hihi !)

Pour celles qui veulent de la précision lorsqu'il faut doubler le corsage d'une robe 3 trous (c'est à dire trou pour l'encolure et trous pour les bras!)
C'est valable pour une robe droite ou trapèze et aussi dans le cas de mes photos pour une robe en 2 parties : corsage plus jupe rapportée.

Allez, zou ! C'est parti !

Couper vos pièces dos et devant de la robe et de la doublure, dans ce cas, j'ai 1 dos et 1 devant (2 fois chaque en chambray bleu pour la robe et en popeline écru pour la doublure)car ma fermeture éclair sera sur le coté de la robe (si elle avait été au milieu dos, j'aurai eu alors 3 pièces et le travail suivant aurait été exactement le même).
Faites les pinces si indiqué et épingler tissu et doublure de chaque pièce endroit contre endroit tout autour de l'encolure et des emmanchures.


Coudre le long des emmanchures et de l'encolure en vous arrêtant à environ 2 cm de la ligne de couture d'épaule (mes valeurs de coutures sont toujours de 1,5 cm), pour être sûres et gagner du temps, faites un cran avant de coudre comme sur la photo ci-dessous :


Recoupez toutes les valeurs de couture en ne laissant que 5 mm sauf au bout des épaules et au début des emmanchures comme sur les 2 photos suivantes :




Retournez le dos sur l'endroit SANS repasser !


Glisser le dos à l'intérieur du devant en mettant bien tissu contre tissu et doublure contre doublure (vous aurez donc tissu contre endroit tissu et doublure contre endroit doublure) en faisant sortir les bouts d'épaule de la pièce intérieure

08

Voici ce que cela donne vu de près :


Rabattez les bouts de la doublure pour dégager les bouts en tissu et épinglez-les bien bien bien correctement (Vous avez été bien vigilante sur vos valeurs de couture, hein ?) Différentes vues sur les 3 photos suivantes :




Maintenant vous pouvez coudre ça bien tranquillement, pas de stress !


Vue de l'autre coté une fois la couture faite :


Vous pouvez sortir votre fer à repasser pour écraser les coutures, enfilez une cuiller en bois pour vous aider, vous verrez, cela va tout seul...


Et vous recommencez tout idem avec la doublure :


Là, je n'ai pas mis la cuiller, mais pareil, surtout, utilisez-la !


Vous pouvez alors continuer les coutures d'encolure et d'emmanchures, voici recto et verso :


Vous recoupez les valeurs de couture comme précédemment :


Et maintenant tadaaammm..., vous avez le droit de retourner la chose


Vous ouvrez les cotés, épinglez les pièces tissu-tissu et doublure-doublure endroit contre endroit et faites une couture latérale d'un seul coup comme indiqué sur la 2 ème photo ci-dessous, je préfère toujours ne pas recouper mes valeurs de couture au bout de mes pièces dans ce cas précis, c'est plus sûr si le tissu ou la doublure a tendance à s'effilocher...



Mmmmm.......après le repassage, vous avez le droit de vous extasier ! Je n'ai fait qu'une seule couture latérale car comme je l'ai dit au début, mon zip viendra se loger sur un coté de la robe.

si vous bloquez ou décelez une erreur dans mes explications, n'hésitez pas !

samedi, septembre 18 2010

Dernier billet estival et tuto surjeteuse en prime !

Hé oui, les filles, hélas, l'automne pointe son nez, quoique dans le sud, nous sommes privilégiés, fini enfin les températures qui vous mettent dans un état de mollasserie terrible +|

Nous pouvons enfin profiter de tous nos jolis petits gilets en bambou tricoter avec amour cet été :big: , n'est-ce pas les copines ?

Et moi, je peux enfin porter ma robe de plage que vous avez déjà vue et revue partout, ouich, je sais, je ne fûs pas particulièrement inventive cet été en ce qui concerne ma garde-robe :8

Voili, voilà, une bête (très bête) robe dite de plage, fastoche, encore plus fastoche avec une surjeteuse, donc aucun mérite....

J'ai eu la chance de tomber sur un beau jersey chez MT (chose rare chez eux), pile le bleu qui me plait, un bouquin japonais, voui, toujours le même :  et cette fois-ci, c'est le modèle n° 23, et bien sûr j'ai changé quelque peu la forme : la robe original est en forme trapèze, je voulais une robe droite, donc j'ai redessiné tout droit en suivant la ligne droite avant l'évasement des cotés (bon, je suppose que celles qui ont le patron me suivent...:teeth: ) Taille S (cela taille large) avec marge de couture bien sûr !

Version cool, robe de plage, quoi !



Version city !




J'en profite pour vous donner un petit truc pour les amoureuses des belles finitions ;-) , truc que m'a donné un gentil Monsieur (grand manitou du Comptoir Phocéen intraitable sur les finitions :big: ).

Voilà de quoi il s'agit : vous avez sûrement remarqué que quand vous surjetez un truc en rond (bas de manche, ourlet, etc), il faut bien commencer et..finir..et cela finit toujours par une pointe peu esthétique :grmpf: miracle, c'est bête comme chou !

commencez par découpez un rectangle de la même largeur que celle de la bande de tissu qui sera coupé par la machine et à peu près de la longueur nécessaire pour l'encastrer au bord du couteau :



Là, je le fais sur ma parementure de l'encolure :



Encastrez maintenant ce rectangle de la façon suivante (soulevez le pied de biche !)



Commencez à coudre



Et dès que vous arrivez au bout, déviez le tissu pour l'enlever d'un geste franc à 45° (ah oui, il faut faire un petit entraînement, c'est plus sûr ;-) )

Voilà le résultat, c'est plusss bô, non ? 



A bientôt avec un défi de copines pour commencer à fournir la garde-robe automnale !

mercredi, juin 16 2010

Défi !

Ma virée marseillaise a aussi été source d'inspiration, je vous explique :

Nous étions en terrasse dans un petit resto en train de discuter entres copines quand la serveuse s'approche pour prendre notre commande, et là, flash total :O, elle portait une chemise divine ! Mon regard se tourne vers Phisso et je vois qu'elle aussi est scotchée :big: , donc évidement à chacune de ses visites à notre table, on mate, on mate, on décortique silencieusement et résultat : on se propose un défi, on va la refaire !

De retour au bercail, la question primordiale se pose : le tissu ! Il faut une jolie popeline blanche, j'en repère une chez Stragier, celle de Lawn, mais je recule un peu devant son prix :hein: , aïe, aïe, où en trouver ? Finalement Phisso me sauve, elle en a découvert chez Eurotissus, à 3 €/m, trop top, elle contient un peu d'élasthane, encore mieux car cette chemise était dotée de manches très près du corps, ce qui lui conférait une grande partie de son charme, ce petit coté élastique du tissu va la rendre très confortable (et c'est le cas ;) ). Je commande 3 mètres par sécurité, en réalité, 2 mètres m'ont suffit.

Maintenant, le patron, je cherche dans mes Burda, rien, rien, j'ouvre mes bouquins japonais, et là, bingo ! Le modèle 4 du livre livre 1 s'avère être une bonne base. Je fait donc deux devant et non pas un dans la pliure du tissu, je rajoute la largeur pour la patte de boutonnage ET tous les plis, là, c'est carrément casse-pied à faire, plier le papier de soie pour obtenir 7 plis de 1 cm de profondeur, maintenir ces plis avec des épingles, tracer par dessus l'encolure, rajouter les valeurs de couture (1 cm au col), puis couper, ensuite on peut enlever les épingles, cela donne comme cela le bon "crantage" des plis ! Idem pour le dos qui comporte un pli plat central et 2 plis de chaque coté.

J'ai rétréci un peu les manches, coupées sur une hauteur de 25 cm à partir de l'épaule, j'ai enlevé 3 cm de largeur dans le bas. j'ai ensuite taillé un manchon, c'est un bête rectangle de 10 de large et de quelques cm plus grand que la base de la manche, j'ai fait quelques petits plis pour l'assemblage au bas de manche, replié en deux (attention, je ne l'ai pas repassé, pour qu'il reste un peu "bouffant"), refait des plis et cousu le tout au point overlook de ma mac pour que cela reste élastique.

Tout est monté en coutures anglaises, sauf l'emmanchure qui est finie à la surjeteuse.

J'ai tergiversé longtemps pour mon col (je crois que Phisso aussi), le modèle originale avait un col claudine qui ne me plaisait pas, je n'avais pas envie d'un col officier, l'ayant déjà sur ma blouse en liberty, j'ai, au bout de multiples essais avec du paier de soie, opté pour une encolure arrondie un peu dégagée du cou, pour cela, j'ai coupé une parementure que j'ai cousue pardessus.

Petit truc pour réussir l'arrondi de la couture de la parementure : une fois les épaules assemblées, si vous avez 1 cm de valeur de repli au bord de la parementure, piquez une couture  à 8 mm du bord, cela évitera que le bord ne se déforme (on appelle cela "soutenir")et cela vous servira de guide pour remplier l'ourlet de votre parementure, suivez donc cette piqure en rabattant au fer de manière que cette couture se trouve à l'intérieur à environ 2 mm du bord, vous n'aurez ainsi même pas besoin de la défaire.

Piquez votre parementure comme suit : endroit de la parementure contre envers du vêtement, crantez régulièrement la valeur de couture ou recoupez-la à 4 mm, retournez sur l'endroit, repassez, épinglez votre parementure sur le vêtement bien au bord de celle-ci et faite une couture nervure autour pour la fixer, et voilà !

Ourlet de 12 cm et 14 petits boutons

Je l'adooooore

Je l'aiiiiiiiiiime

J'aimerai vraiment aller à Marseille plus souvent }:) ! Et allez faire un tour chez Phisso pour voir sa belle version !

édit du 21 juin 

Voici un tuto en dessin de ma parementure : (les rayures représentent l'envers du tissu)

  • Une fois les épaules de la parementure assemblées, faite une piqure droite à 0,8 mm du bord inférieur
  • Servez-vous de cette piqure comme guide pour faire le repli de l'ourlet de la parementure, ce repli est de 1 cm, la piqure sera alors visible sur l'envers de la parementure
  • Epinglez endroit de la parementure contre envers du vêtement et cousez, faite ensuite un repli sur la hauteur de la parementure pour qu'elle soit exactement dans le prolongement du bord devant du vêtement
  • Crantez ou recoupez la valeur de couture de l'encolure et retournez la parementure sur l'endroit du vêtement, bien repasser, épinglez-la correctement en mettant bien les coutures d'épaules l'une sur l'autre et faite une piqure nervure autour, sur le dessin ainsi que sur ma chemise, je n'en ai pas fait autour de l'encolure, mais rien ne vous empêche d'en faire une aussi !
    Pour finir, faite une boutonnière si nécessaire...

mardi, juin 15 2010

Poche italienne

Je continue sur la lancée des tutos, en attendant un billet un peu plus sexy :D

Voici comment faire une belle poche italienne, soit sur un pantalon, soit sur une jupe.

  • Sur cet exemple, la poche est coupée en un seul morceau, mais le plus souvent, vous aurez deux pièces en forme de poche arrondie. Cela ne change pas grand'chose à la façon de procéder.
  • Je fais toujours ce fond de poche dans un tissu plus léger, dans mon cas, j'ai redessiner un petit morceau qui sera coupé dans le tissu du vêtement, bordé d'un biais (de la même façon que dans mon tuto précédent, sur la braguette) puis surpiquer sur le fond de poche. Si vous avez deux morceaux, faites celui de l'empiècement de hanche dans le même tissu que le vêtement et l'autre dans de la doublure par exemple.
  • Sur la photo suivante, vous voyez mon application et ensuite ma poche pliée en deux, cela ne concerne donc pas celles qui ont deux morceaux de poches.
  • Coller une bande de vlieseline d'environ 1,5 cm le long de l'ouverture de poche du devant du vêtement et ce, sur l'envers et à cheval sur la ligne de couture de poche. Comme c'est en biais, cela évite à la poche de se déformer.
  • Epinglez endroit contre endroit la poche et le devant et cousez, pour les deux morceaux, pareil, en prenant celui qui est en doublure. Arrêtez la piqure à l'encoche et  cranter aux ciseaux en partant de l'encoche jusqu'à la piqure.
  • Il faut maintenant fermer la poche, j'utilise la méthode de la couture anglaise, donc pour tout le monde (poche en 1 ou 2 morceaux), poche pliée (ou les deux morceaux bien l'un sur l'autre) ENVERS contre ENVERS, faire une piqure à 5 mm du bord :

  • Retournez la poche ENDROIT contre ENDROIT, bien repassez et piquez de nouveau à 7 mm du bord, voilà, la poche est fermée, vous auriez aussi pu choisir l'option bordure au biais, au choix, mais par pitié (encooooore) pas de surfilage ici (même à la surjeteuse), c'est moche...
  • Ouvrez la couture de montage de la poche au fer, rabattez la poche à l'intérieur, repassez en mettant la poche un peu en retrait (pour que le tissu intérieur ne se voit pas sur l'endroit) et ensuite surpiquez par une couture nervure (vous pouvez aussi en faire deux comme sur les jeans). Vous verrez l'utilité du crantage à ce moment là, je suis désolée, mais j'ai oublié de le prendre en photo. Cela permet de remettre en place correctement la valeur de couture du coté latéral du pantalon. 
  • Placer correctement votre poche (il faut qu'elle soit bien à plat) et épinglez-la sur la ligne de taille et sur le coté comme suit (si vous regardez de près la 1ère photo, vous verrez le crantage, juste au dessus de l'épingle du bas). Pour finir, faite une piqure à 5 mm là où vous avez épinglé pour garder la poche en place pour la suite du montage du vêtement. Photo endroit et envers :
  • Et voilà, joli intérieur classe de poche italienne classe !
Petit édit :
Le pied que j'utilise pour faire certaines de mes coutures nervures est celui-ci :
Pied B N05il sert aussi à faire les ourlets invisible, je m'en sert très très souvent, je pense qu'il arrive en deuxième position quant au rythme d'utilisation de mes différents pieds ! Je l'adooooore. On l'installe au bord du tissu, le long de son guide et il suffit de décaler l'aiguille sur la gauche, plus ou moins selon l'espace que l'on veut entre la couture et le bord du tissu. Je le recommande chaudement !

mardi, juin 8 2010

Braguette pantalon

Je vous le concède, pas très joli-joli ce titre, mais bon, au moins il est explicite !

Je suis en train de terminer un pantalon pour mon chéri donc comme je l'ai promis, je vous fais un petit grand tuto détaillé de pose de braguette. Si jamais vous voulez en faire allusion sur votre blog, c'est sympa d'en faire un lien directement ici et de ne pas repiquer les photos, cela demande en effet plusieurs heures de boulot....merci d'avance ! :merci:


C'est parti !


  • surfiler les deux devants sur la hauteur d'enfourchure
  • assembler endroit contre endroit ces 2 devants jusqu'à l'encoche, ouvrir la couture au fer, puis faire un rempli vers l'intérieur entre l'encoche et le haut du devant droit (gauche pour un pantalon femme) d'environ 5 mm


  • Préparez vos deux pièces pour la braguette, la A est pliée en deux et surfilée sur sa hauteur et en bas
  • La B est soit surfilée soit comme ici bordée de biais (c'est plus joli), coupez la longueur nécessaire du biais, le plier en deux et le mettre en forme au fer puis la coudre
  • Coudre la partie B sur le bord gauche (à droite pour un pantalon femme) endroit contre endroit jusqu'à la l'arrêt de la couture de l'enfourchure puis retourner B à l'intérieur, repassez (heu, j'ai inversé les photos....)
  • Cousez le zip sur la pièce A coté surfilage à environ 5 mm du bord


  • Epingler (pour les débutantes, surtout par pitié, bâtissez après l'épinglage, vous me bénirez  :rtfm: ) la partie A plus zip au bord du devant droit, le long du rempli fait précédemment puis piquez en piqure nervure
  • Sur l'endroit du travail, épingler les deux devants l'un sur l'autre bien sur la ligne de milieu devant (en prenant bien toutes les épaisseurs), le bord de la braguette doit bien être dans l'alignement de la couture d'enfourchure, retourner sur l'envers
  • mettre le travail sur l'envers et retournez la partie A et épinglez-là sur le pantalon
  • Epinglez maintenant le zip sur la partie B en prenant bien garde de ne pas épingler en même temps le devant du pantalon et toujours même combat, les débutantes sont priées de bâtir.... et piquez-le non loin des dents, vous serez sur l'envers du zip, c'est normal !!
  • Epinglez la partie B sur le devant du pantalon (oui, oui, on bâtit...pas comme moi...)
  • Piquez la partie A sur le pantalon par un pique nervure et arrêtez-vous au début de l'arrondi du bas
  • Enlevez les épingles qui maintenaient la partie A et rabattez-là sur la partie B, épinglez comme suit


  • Retournez une nouvelle fois le travail sur l'endroit et piquez l'arrondi de bas de braguette en commençant au milieu devant et en finissant exactement dans le prolongement de la couture précédente
  • Patience ! C'est presque fini ! vous pouvez, ce n'est pas obligatoire mais recommandé, faire un petit bourdon au bas de la braguette en renfort de couture

Et voilà, vous avez une belle braguette dont vous pourrez dire "mais zieutez donc ma braguette, c'est moi qui l'ai fait" :D

lundi, septembre 28 2009

La silencieuse se réveille...

Hum, hum, je vais bientôt me faire engueuler si je continue comme ça :8

Bon, allez, je suis ravie de vous retrouver, j'ai suivi évidemment deci-delà vos différents blogs en sous-marinage intensif bien sûr...Trop, trop, trop de boulot cet été, donc peu de production, pas de tricot car chaleur tellement intense que l'idée de tenir une pelote de coton sur mes genoux me donnait des suées ;)

J'ai une petite jupette toute simple à vous montrer :

C'est bête comme chou à faire, vous aurez besoin de deux hauteurs de jupe en 140 de large plus 20 cm, d'une fermeture éclair et d'un peu de fil.

Coupez deux rectangles de la hauteur de votre jupe en rajoutant bien sûr la valeur d'ourlet (ici très haute, 10 cm) coupez 4 fonds de poche (vous avez bien un patron de poche quelque part rangé dans votre stock ;) ) en guise de ceinture, un rectangle correspondant à votre tour de taille, voire un gros-grain large ou un ruban comme vous voulez.

Voici comment tout recouper pour obtenir tous les morceaux de jupe :

Piquez la couture milieu dos en aménageant l'espace pour la fermeture éclairs de la jupe du dessus, posez le zip, piqiez les coutures de cotés en laissant l'espace suffisant pour les poches, posez les poches sur les cotés de la jupe du dessus (ou n'en posez pas si vous avez la flemme), faites votre ourlet de deux cm plus court que nécessaire.

Piquez la couture milieu dos de la jupe du dessous en aménageant une fente pour l'ouverture (à peine aussi haute que le zip, piquez les coutures de coté et faite l'ourlet (il doit être donc de deux cm plus long que celui de la jupe de dessus).

Pour les perfectionnistes sans surjeteuse, faites des coutures anglaises pour les cotés, c'est plus joli ;)

Superposez les deux jupes l'une sur l'autre en faisant correspondre les coutures de coté, piquez deux fil de fronces, tirez sur ces fils pour ramener le tour de jupe à votre tour de taille et piquez la ceinture !

Voilà une des petites choses que j'ai commises cet été, promis, je reviens très vite pour la suite ;)

EDIT DU 30 SEPTEMBRE

Rhôôô !! Grand grand merci à toutes pour vos gentils commentaires, vous êtes trop mignonnes :huh:

Non, non, les extra-terrestres ne m'avaient pas enlevée :D , juste une somme de travail de folie tout l'été ! Pas un seul jour de congé, juste une petite semaine fin août à faire le loukoum au bord d'une piscine pour essayer de récupérer un peu...

Je suis de nouveau dans le tricot, je vous montre demain ce que j'ai déjà fait depuis un petit mois et mon en-cours, mais la couture ne perd rien pour attendre, un autre projet de jupe et en phase de commencement (patron recalculé à ma taille et coupé, début de l'aventure ce soir !)

vendredi, octobre 3 2008

Un p'tit tuto

à la demande de l'une d'entre vous (je ne sais pas qui elle est :/ , son mail était sans adresse de blog, donc si elle se reconnait, qu'elle se manifeste, je lui ferai un lien ;) ), je vous ai concocté ce tuto pour rallonger un patron et donc ainsi vous pourrez descendre ces fameuses pinces japonaises nichées beaucoup trop haut pour la plupart d'entre vous, on le sait maintenant, la morphologie de la japonaise ne correspond pas tout à fait à celle de la française !

Tout d'abord, repérer le droit fil de la pièce à rallonger puis tracer un trait (en rouge sur le dessin) bien perpendiculaire (je l'ai illustré ici par un angle droit en rouge)au droit fil et ce, situé à l'endroit où l'on veut rallonger. Couper alors en deux morceaux sur ce trait rouge

Prendre une feuille de papier de soie (en vert sur le dessin), y tracer 2 traits bien parallèles, la distance entre ces 2 traits correspond à la hauteur que l'on veut rajouter au patron d'origine. Placer chaque morceau du patron le long de ces 2 traits et les scotcher

Redessiner les bords et couper l'excédent de papier, et.....voilà, c'est fini ;) Attention de ne pas oublier de rajouter la même hauteur au dos du patron toujours sur le même principe et surtout en traçant le trait rouge au même endroit !!

On peut appliquer ce principe aux manches, aux têtes de manche (rajouter alors la même chose dans l'emmanchure), aux jupes, pantalons, etc.

Si jamais :grc: vous l'dites hein ?

jeudi, juillet 24 2008

Comment faire de beaux plis creux

Je vous ai concocté un tuto pour celles qui sont en train de pâlir devant le patron de la robe E mais qui peut aussi servir à tous les fans de plis creux ;)

Commençons par visualiser le patron :

de plus près :

Les lignes plus foncées seront placées l'une contre l'autre, ce qui formera le pli.

Maintenant, plaçons le patron comme il faut : le milieu devant sur la pliure du tissu

Sur la photo suivante, vous verrez comment planter des aiguilles à chaque bout de ligne de couture des plis (donc les plus foncées) pour faire des repères :

marquer au crayon noir ou blanc la place de chaque aiguille et faire de même de l'autre coté (veillez donc à ce que chaque aiguille ait bien traversé les 2 épaisseurs de tissu !)

On se retrouve donc avec des points que l'on relie (sans trop marquer) au crayon à l'aide d'une règle :

Les lignes de couture du pli sont donc marquées sur le tissu.

prendre une aiguille, la planter sur le point de repère de la ligne de couture du pli, et la faire ressortir par l'autre point qui est en vis à vis :

faire de même à chaque repère en enfonçant bien l'aiguille jusqu'au bout, vous allez remarquer que du coup, les lignes de coutures des plis se superposent parfaitement, sur ce patron, il y a en tout 5 plis, sur la photo suivante, il n'y en a que 3 car je n'ai fait que la moitié plus le pli central pour le tuto (je n'ai même pas découpé le patron :8 )

Repassez tout soigneusement (les aiguilles toujours bien enfoncées) mais surtout n'appuyez pas trop, c'est juste pour marquer le pli pour le coudre facilement :

Maintenant, enlevez les aiguilles et ouvrez, vous obtenez ceci :

Chaque arête saillante représente le milieu du pli.

Approchez-vous de votre chère machine à coudre sans peur }:) vous allez maintenant coudre chaque pli : évidemment tout ceci est fait sur l'envers du tissu !! Repliez correctement le premier pli et piquez sur la ligne de couture en ayant donc le pli sur votre droite, on obtient alors ceci :

Faites la même chose pour le deuxième pli et ainsi de suite.

Une fois toutes les coutures faites, voici ce que cela donne sur l'envers :

et sur l'endroit :

Nous allons ouvrir ces plis pour qu'ils soient "creux" : revenez sur l'envers et ouvrez chaque pli à l'aide d'un crayon ou d'une grosse aiguille à tricoter et essayez d'aplatir un peu la couture qui se trouve à l'intérieur du pli, cela aidera pour le repassage final :

Puis aplatir le pli en mettant l'arête bien au milieu (donc sur la ligne de couture du pli) et le repasser :

Une fois tous repassés, vous observez que les plis sont les uns au bord des autres (attention ! cela est ainsi sur ce patron, mais sur d'autres, les plis peuvent être plus espacés) et je parle toujours de l'envers du tissu :

Voici une photo parlante je me :X :

Et sur l'endroit, voici le résultat !

A vos tissus et aiguilles les filles !!

dimanche, juin 22 2008

Tuto pour les biais

Voilà enfin le tuto promis !

Comment poser un biais qui n'aparaisse qu'à l'intérieur du vêtement :

tout d'abord, plier le biais en 2 au fer (je précise que mon biais plié fait 1,5 cm de large) :

coudre le biais plié en 2 bord à bord endroit contre endroit à 0,5 cm du bord :

retourner le biais sur l'envers du tissu de cette façon et repasser :

repasser délicatement en tirant un peu sur le biais vers l'intérieur pour laisser faire en sorte que la couture biais/tissu soit à peine en retrait à l'intérieur. coudre alors en piqure nervure à 2/3 mm du bord du biais :

et voilà le résultat :

Pour le biais bordant un ourlet, c'est la même chose exactement (en n'oubliant pas de faire un rabat au bout du biais, voir ci-après) si vous voulez un ourlet très fin, mais si vous le voulez plus large, il faut :

faire le pli de l'ourlet et le marquer au fer si on a du biais tout fait, ouvrir au fer un des cotés et faire un petit rabat au bout du biais placer le bord ouvert du biais bord à bord endroit contre endroit le long de l'ourlet coudre sur la ligne de pliure ouverte du biais en commençant par le coté où il y a le rabat finir le tour en superposant le biais l'un sur l'autre sur environ 1 cm, couper le surplus de biais retourner le biais à l'endroit replier son ourlet (pli qui a été marqué au fer au début) épingler, repasser coudre en piqure nervure le long du bord du biais.

C'est tout simple et fait de jolie finition, cette façon de faire l'ourlet est géniale pour les arrondis de jupe :D

jeudi, mai 29 2008

Les coutures anglaises

Comme plusieurs d'entre vous me l'ont demandé, je vous explique ma façon à moi de faire les coutures anglaises !

  • compter 1,5 cm de valeur de couture.
  • mettre les deux morceaux envers contre envers
  • coudre à 0,5 cm du bord
  • ouvrir cette couture au fer ou variante : (pour les tissus très fins) repasser les deux surplus de couture d'un seul coté
  • on ne quitte pas sa table à repasser ! retourner le tout et replier bien cette fois-ci endroit contre endroit en faisant attention que la ligne de couture soit bien au bord de la pliure (elle ne dois pas être visible, d'un coté comme de l'autre) et bien repasser tout ça
  • on peut mettre quelques épingles (toujours perpendiculairement à la couture, la machine peut coudre par dessus, on les enlève à la fin) et coudre à 1 cm du bord
  • retourner de nouveau et repasser en couchant le surplus d'un coté, et voilà, c'est fini :D

On peut aussi varier la largeur de surplus de couture, c'est bien de le réduire pour les tissus fins, on peut aussi recouper le surplus de la première couture pour avoir moins d'épaisseur... Et je rajoute que cela ne rigidifie pas les coutures !

samedi, mai 10 2008

Encore un heureux

J'ai récidivé ! Mais cette fois c'est un modèle sans pince, poches devant à l'italienne et poches arrière passepoilées sans rabat, tissu écossais à l'intérieur, tous les bords intérieurs gansés de biais, coutures anglaises pour la couture de coté intérieure des jambes et enfin ourlet monté sur un extra-fort .... trop fort }:)

Voyez d'abord l'homme, enfin une moitié inférieure d'homme :

la même moitié de dos ;) :

quelques vues externes :

et maintenant les détails internes :

C'est le modèle N° 8 du livre Men's Pant (toujours en japonais ;) ), j'ai juste modifié la hauteur d'enfourchure, car la taille de mon précédent pantalon était un peu trop haute, j'ai enlevé 4 cm, du coup il a fallu rabaissé les poches. J'explique pour celles :grc: :

pour diminuer la hauteur d'enfourchure d'un pantalon de 4 cm (par ex), marquer un repère sur la ligne de droit fil à peu près au milieu de la hauteur de braguette, marquer un autre repère 4 cm en dessous toujours sur la ligne de droit fil et replier le repère du bas sur le repère du haut en faisant surtout bien correspondre la ligne de droit fil et scotcher ce pli. Cela va créer un décalage sur les lignes de coté, donc il faut redessiner en prenant la partie haute comme bonne et partir en mourrant pour rattraper la ligne plus bas. Cela est limpide quand on a le patron sous les yeux, si, si, je vous assure :D Faites de même pour toute diminution de patron par exemple ne pas hésiter à diminuer la hauteur de taille/épaule pour une robe si vous êtes petite, pareil pour les manches, etc.

Si vous êtes une géante :8 il faut faire le contraire, donc plier la pièce en deux l'une sur l'autre au premier repère en faisant toujours bien correspondre la ligne de droit fil, la remettre à plat : marquer le trait du pli au crayon, refaire la même chose 3 cm plus bas (si on veut allonger de 3 cm bien sur ;) ), couper le long de ces traits. Sur un autre morceau de papier de soie, dessiner une bande de 3 cm de large sur la longueur (et un peu plus) de votre pièce à rallonger. Placer les deux morceaux découpés le long des lignes de la bande en mettant bien face les lignes de droit fil (au besoin utiliser une règle pour être sûre) et scotcher. Redessiner les bords et couper les surplus qui fatalement dépassent ...

Enfin tout ça pour dire que ce modèle a été validé par le sujet mais du coup, il a un gros inconvénient : IL EN VEUT 10 !! +|

mercredi, avril 16 2008

Le printemps est là (il parait...)

Pour essayer de conjurer la météo navrante de ce mois d'avril :crise: et aussi avec la ferme intention de la mettre pendant mes petites vacances, j'ai fait cette robe juste la veille du départ...

C'est un modèle Burda, modèle à télécharger gratuitement ICI très esprit japan et je trouve qu'elle est bien car elle est resserrée en bas cela évite le coté souvent "j'attends un heureux évènement" des robes-tuniques japonaises. Elle est en lin trouvé chez Bouillon de Couture (vous l'avez en lien dans ma rubrique Du tissu !), c'est peut-être un peu raide pour ce modèle, pour la prochaine, je prendrai une viscose ou un mélange lin-viscose.

vue de dos :

Normalement, il y a une fermeture éclair, mais le dimanche, les merceries sont fermées :crise: donc, j'opte pour des boutons :

J'explique : les bords de l'empiècement encolure-dos sont cousus bord à bord (ils ne se chevauchent pas) et j'ai mis un bouton avec une bride :

Pour ceux du bas, comme je n'avais pas de surplus nécessaire pour placer les boutons, j'ai rajouté une patte de boutonnage et fait des boutonnières :

Pour cela, j'ai coupé une bande d'environ 10 cm sur la hauteur d'ouverture (en rajoutant des valeurs de couture seulement en haut et en bas), je l'ai entoilée, je l'ai pliée endroit contre endroit et fait une couture autour en laissant une hauteur ouverte, je l'ai retournée après avoir évidé les angles et l'ai repassée. Ensuite il suffit de la positionner exactement au bord de l'empiècement du haut bord à bord et endroit contre endroit avec la partie du bas, coudre sur la longueur, déplier cette couture et repasser...et voilà, il n'y a plus qu'a coudre les boutons (et faire d'abord les boutonnières en face !) Voici l'histoire en dessin pour mieux comprendre :

C'est bon ? Tout le monde a compris ?

Edit du 30 décembre 2008

à la demande de l'une d'entre-vous, je remets le lien du patron à télécharger Robe-tunique Burda Mais attention, il faut s'inscrire sur le site avant de pouvoir accéder au téléchargement des patrons gratuits !

mercredi, avril 2 2008

Les poches passepoilées avec rabat

Voici enfin le tuto promis !

  • tout d'abord, il faut dessiner les repères de pince et de poche de la façon suivante : faire un petit trou dans le patron papier à chaque angle du dessin et les marquer avec un crayon

replacer des épingles en traversant les deux épaisseurs du pantalon

refaire le marquage de l'autre coté en plaçant donc le crayon contre chaque épingle qui ressort

on obtient ceci :

  • maintenant, coudre les pinces (en renforçant la couture au niveau du dessin du rectangle)

et les repasser en les inclinant vers le milieu dos

  • couper toute les pièces qui nécessitent un entoilage dans celui-ci, les disposer sur le tissu, les thermocoller au fer à repasser et les couper, ne pas oublier de découper un rectangle de la taille de l'ouverture de la poche (c'est le rectangle qui est dessiné sur le pantalon comme précédemment) en rajoutant 1,5 cm tout autour, en reportant le dessin de l'ouverture et de le thermocoller sur le pantalon en plaçant bien chaque repère l'un au dessus de l'autre (du pantalon et de l'entoilage), cela permet de consolider cette ouverture.

  • le fond de poche (qui est généralement coupé dans une percale, cela fait moins épais) dans ce patron japonais est d'une seule pièce, il suffira de la replier en deux à la fin (nous verrons cela plus tard), donc il faut surpiquer par dessus une pièce qui est coupée dans le tissu du pantalon et que l'on pose sur une des extrémités du fond de poche (cela permet d'avoir le tissu du pantalon en vue quand on ouvre la poche et non la percale, ce qui ne serait pas classe :D )

poser alors le fond de poche sur l'envers du pantalon en procédant comme suivant (voir plus loin) pour être bien placé

  • dans les pièces entoilées, il y a un rectangle où il y a aussi les repères d'ouverture de poche, c'est le passepoil, le placer exactement sur ces mêmes repères mais sur l'endroit du pantalon. Pour ce cas de figure (poche avec rabat), placer ce rectangle en laissant le surplus le plus large vers le haut. Il y a une façon toute simple pour se placer correctement :piquer une épingle sur un angle du dessin du passepoil et repiquer cette épingle sur le même angle du pantalon, faire de idem avec les autres angles, enfoncer les épingles à fond : la pièce est alors bien en place, l'épingler normalement pour la maintenir et enlever les épingles de repère

piquer ensuite le long du dessin d'ouverture de poche en renforçant bien par des allers et retours chaque angle

  • ouvrir l'ouverture de poche comme suit :

le plier en deux et faire juste une petite encoche au ciseau, cela permet ensuite de pouvoir couper correctement au milieu en s"arrêtant à environ 1 cm de chaque bout et finir en triangle dans chaque angle

  • il faut maintenant retourner cette pièce soigneusement

bien repasser la partie du bas en pliant sur la couture (attention la photo est inversée, la partie la plus étroite est celle du bas ;/ )

et replier la partie du haut (donc la plus large) de façon à ce qu'elle soit tout au bord de l'ouverture

si vous regardez sur l'endroit, vous verrez le passepoil prendre forme!

maintenir tout ça avec des épingles et surfiler tout autour uniquement sur le fond de poche, ne surtout pas prendre le pantalon avec, sinon :crise:

  • préparer le rabat : coudre ensemble envers contre envers les 2 cotés du rabat (l'un entoilé, l'autre pas), bien renforcer la pointe en faisant des allers et retours

et recouper les valeurs de couture en laissant environ 3 mm et en mourrant vers les pointes

le retourner, faire ressortir le pointe avec un objet (comme une grosse aiguille à tricoter) très délicatement , le repasser, faire les surpiqure et la boutonnière

  • inserer le rabat sur l'endroit pour le mettre en place

l'épingler sur l'envers, retourner sur l'endroit et faire une piqure pour le maintenir exactement dans la ligne de piqure du passepoil (elle set donc ensuite invisible)

si cela vous semble trop difficile, vous pouvez toujours faire une surpiqure au ras de cette couture, mais c'est moins joli... Surfiler le haut du rabat sur le fond de poche comme pour le passepoil

  • on arrive au bout !!!

replier maintenant le fond de poche en deux, coudre les cotés et les surfiler...et voilà c'est fini, vous n'avez plus qu'à vous pâmez sur votre oeuvre :cheers:

et si :grc: envoyez-moi un mail...

mardi, mars 25 2008

Marquage

Pour répondre à une japan couture addict (klairette), voilà une solution simple, qui ne coûte rien pour marquer les repères des patrons : manches, col, etc... si il y a des pinces à marquer, faire un petit trou dans le patron à la pointe de la pince, marquer au crayon (blanc ou noir), puis faire traverser une épingle pour avoir le répère de l'autre coté en suite relié ce point au 2 crans de repère...

et si ce sont des pinces au milieu de la pièce, faire des trous de façon régulière et relier tous les points ensuite, certes, je reconnais que c'est un peu fastidieux mais c'est très précis et je le dis et redis, il faut savoir être maniaque pour tous les préparatifs, cela limite les galères... :8

mardi, mars 18 2008

tuto pour les manches !!

Bon, au vu de vos remarques, je vous poste ces dessins, en imaginant bien sûr que les manches sortent par le fente de la doublure. Je l'ai dessiné ainsi car c'est plus clair...et j'espère que ça l'est maintenant...Wildmary a raison faut le faire pour vraiment comprendre. Vous pouvez essayer avec n'importe quelle veste ou pull pour visualiser l'affaire !