Balade dans des contrées lointaines...

Bon, bon, je vous propose un billet fleuve cette fois-ci....grmmbl, je n'ai toujours pas récupéré mes smileys...va falloir apprendre à s'en passer quelques temps...

Je viens au fait :

Le week-end dernier, réunion plutôt très agréable avec un grand nombre de nos confrères à Colmar pour fêter le cinquantenaire de l'un de nos principaux importateurs (dans le monde de la musique pour ceux et celles qui ne le savent pas encore), ils nous fait la surprise de nous réserver le musée de l'automobile à Mulhouse où l'on peut voir la plus belle collection du monde, ouaaaaah, toutes ces merveilles pour presque soit tout seul, regardez donc (un parcours était prévu pour la découverte accompagné d'une dégustation des vins locaux, vous voyez le truc...)

Une petite rigolote :

Celle-ci, je l'adore, elle doit bien mesurer 10 m de long, hihi

On s'y croirait !

Et la merveille des merveilles, une Bugatti Royale !

Un dîner fût ensuite offert au milieu de ces incroyables moyens de locomotion, on a même fini par danser...jusqu'à 3 du mat !!

Retour un peu groggy et arrêt d'une nuit pour une visite familiale à Dijon, le matin, ayant quelques heures devant moi, je tapote sur l'ordi afin de voir si il n'y aurait pas par hasard une chouette boutique de laine dans cette belle ville et bien si ! Et même génialissime ! ah, je suis tombée dedans avec délice et même mon chéri ne s'y est pas ennuyé une seconde, même pendant deux heures, trop fort !

Des dames totalement charmantes, d'une patience d'ange, d'une gentillesse à tomber !

Edit du 24/11/09 : grâce à Bonome,  je remédie à un oubli majeur : le nom de cette boutique de perdition : PLANETE LAINE, 20 rue du Château au fond d'une cour, pour les habitantes de la région courrez-y, c'est magique !


moi en grande discussion ....


Je suis donc repartie bien chargée vous l'imaginez, hum, enfin, j'ai été raisonnable quand même, 

de quoi faire un pull pour mon chéri, un gilet et un pull pour bibi et un châle....

Donc de retour à la maison, je me précipite sur mes pelotes et en grande stoïque, je commence

par le pull pour mon chéri, du lourd je vous dis, du qui appelle la médaille de la tricoteuse émérite, 

vous allez comprendre, il a choisit cette laine :


et voilà, un mérinos magnifique très doux et... tout FIN, ouaich, aiguille 3,25 pour le jersey 

et 2,75 pour les côtes! Tout en commençant, je me dis que je veux bien une médaille, donc 

INTERDICTION de le lâcher et de faire diversion sauf qu'une toute petite fille est née il y a 

un mois et que j'avais commencé un joli gilet des Intemporels, il fallait bien que je le finisse 

avant qu'elle ne puisse plus rentrer dedans et que tout seul, il était un peu triste, donc hop, 

vite fait bien fait, une petite paire de chaussons tous mignons


Faits en Partner 3,5 de Phildar, gilet à empiècement des Intemporels et chaussons perso

Bon, j'ai quand même réussi depuis mercredi de la semaine dernière à faire 24.948 mailles du pull tout bête de mon chéri


Ah, j'oubliais, c'est ce modèle :

issu de ce superbe livre Tricots pour Homme d'Erika Knight

Bon, il me reste du taf à mort, avec tout ce que j'ai envie de faire, l'été va arriver et je n'aurai rien vu....