Haute-couture...le rêve

Je ne sais pas si comme moi vous avez zieutez avec des mirettes écarquillées les deux premiers épisodesLe Jour d'Avant(attention, lien valable jusqu'à la fin de la semaine) sur Arte (le jeudi soir à 22h 05) et si comme moi, cela vous a regonflé à block les neurones, l'envie de créer et balayé la flemmite aigüe que je me paye depuis des mois (coté créa, j'entends :8).... J'explique : cela commence 24 h avant l'heure H d'un défilé haute-couture, le premier fût sur Fendi avec Lagerfeld, trop génial ce mec, on dirait qu'il se la pète, mais il est d'un pro terrible et à l'écoute de toutes les petites mains qui triment comme des folles ! Le deuxième sur JP Gaultier, sympa, mais moins pro que Lagerfeld et moins à l'écoute, un peu beaucoup bordélique :big:, ce qui m'a fait vibré, ce sont toutes ces gens qui bossent comme des malades jusqu'à la dernière seconde, refaire et encore refaire, une patience d'ange, aaah, il y en a une qui a assemblé des dizaines et des dizaines de petit morceaux de croco au crochet pour faire une robe (vu chez Gaultier) le délire intégral !! On a presque envie de pleurer avec elles quand elles voient LEUR robe passer sur le podium !

J'ai donc surpassé ma feignasserie minable et ai ressorti mon beau manteau rouge que je me suis concocté il y a un bon moment (oui, oui, il date carrément celui-là :bravo:), il est tombé de mes mains après avoir bavé devant un modèle Saint Laurent vu dans un Vogue présentant la haute-couture, j'ai entièrement fait le patron moi-même, je me suis juste un peu appuyé sur un modèle Burda pour avoir la bonne taille, mon papa gentil m'a offert tout le matos en cadeau de Noël et quelques jours plus tard, voici, voilà :




En velours mille-raies rouge flamboyant, doublé de matelassé noir



Forme redingote, découpes princesses, petite poches passepoilée devant, manches un peu gigot, simplement fendue à l'ouverture (poignet), col sous pied de col, et surtout le truc génial de ce manteau : le volant ! Taillé un tas de sections en cercle cousues ensemble pour avoir l'effet volant SANS fronces, en double bien sûr.




Petits détails de la doublure : J'ai cousu un bout de ruban en velours lisse rouge pour cacher une couture spéciale, et fait un triangle dans ce même velours en haut de la fente du dos pour faire un joli arrêt (cela sert à consolider la fente, car à force, cela tire sur la couture et cela finit invariablement par craquer...)


6 mètres de velours (c'est à cause du volant....) et environ 1,50 m de doublure le tout en 150 de large, à l'époque tissu feu Bouchara de Toulouse.
Je suis très très :proud: de mon manteau petit chaperon :big: