Variations sur la robe en jean

Enfin !!!! Je suis de retour ! Je vais commencer par vous résumer ma virée marseillaise avec mes belles-soeurs chéries. Le but était de trouver un modèle pour la robe de mariée de Bernadette (une des soeurs de mon chéri), nous sommes donc parties en vadrouille à Marseille accompagnées de Marie-Jeanne (une autre soeur de mon chéri et oui, il en a plein :big:), mais attention ne vous méprenez pas, il ne s'agit pas d'une vraie robe de mariée, mais d'une robe sympa, classe et qui fera de sa propriétaire la princesse d'un jour ! Premier arrêt chez IKKS, drôle d'endroit me direz-vous pour trouver une telle robe et bien si, bingo, la deuxième robe essayée fit l'unamité immédiate et vu le sourire de Bernadette, il n'en fallait pas plus, choix donc arrêté ! Mission accomplie :cheers:

Je ne vous vendrai pas tout de suite la mèche, des yeux indiscrets peuvent s'attarder sur ce blog, donc motus, vous aurez la réponse.....au mois d'août, si, si !

Il nous restait donc pas mal de temps pour musarder, donc ben voui quoi, direction La Droguerie, heureuse surprise, la boutique est presque vide et nous avons pu délirer pendant près de deux heures et demi, argh, les choix sont toujours cornéliens dans ce genre d'endroit si on veut ménager sa CB :8

Le butin fut intéressant : du bambou à tricoter pour faire le même gilet tout en côtes et à petits manchons, chacune dans sa couleur, j'ai opté pour un beau gris foncé profond : baleine. Ensuite du liberty pour faire des écharpe et un petit haut et des babioles pour boucles d'oreilliser ;)

Nous sommes sorties de là un peu groggy, un peu affamées aussi, donc direction Hôtel Pullman en bord de mer (sur les conseils de mon chéri, il y fait très régulièrement des services concerts avec nos pianos), on ne se refuse rien me direz-vous, ben oui 4 étoiles quand même et bien vous devriez y aller, on peut se régaler d'un club-sandwich tout à fait abordable, d'un service adorable et d'une vue géniale !

Et bien sûr, il nous tardait de sortir nos armes : aiguilles et bambou et ce fût chose faite : tricot-brunch improvisé ! Aucun complexe, moi jamais avec mes aiguilles et vive le tricot libre :bigbig:, la preuve en images :





De retour sur Avignon, je me jette sur mes machines, ha oui, je ne vous ai pas dit, mais depuis peu j'ai deux nouvelles copines Bernina :-D, une belle belle machine à coudre, l'Aurora 440 QE et une SURJETEUSE, la Bernette 800 DL, ouiiiiiiiiiiii ma vie couturistique a changé, c'est le pied j'vous dit, l'Aurora est une petite merveille de technologie, elle possède même un pied spécial pour broder à main libre, plus besoin de le pédale, c'est un système à infra-rouge qui prend le relais, ce sont les mains qui donnent la vitesse, fantastique ce truc ! J'ai commandé tout cela au Comptoir Phocéen, bien connu des habitantes de la région, une équipe en or, un Monsieur Weill sidérant (il crée même des patchworks pour Burda) qui m'a apporté ces petites bêtes chez moi et m'a expliqué pendant plus de deux heures comment les apprivoiser !!!

J'attendais ce moment en trépignant, j'avais coupé une robe chemise en jean qui commençait à se morfondre et voilà, robe assemblée, je vous montre trois façons de la porter (voui, je peux crâner aussi :[[[[[


Tenue de combat pour mettre en place un Steinway de concert :

Pause-déjeuner chez ma copine Aurore qui a un adorable restau bio : Théias à Avignon, portée en manteau de printemps avec un total look liberty dont je vous parlerai lors du prochain billet


Une autre pour le plaisir de vous montrer ce restau-boudoir ravissant, où la cuisine est délicieuse, l'accueil d'Aurore ou de Marie si pétillant donne la pêche et où j'ai l'envie furieuse d'y organiser des sessions tricothé (c'est aussi un salon de thé, d'ailleurs, si cela vous tente, dites-le moi !) :


Et enfin, autre style de tenue de combat : style working-girl devant mon nouveau bôôô rideau que j'ai fait hier et dont je vous parlerai aussi lors du prochain billet ;-)


 z'avez-vu ? J'ai mis mes lunettes, même que c'est la première fois de ma vie que j'en porte (ouichhhh, ce sont les fameuses que l'on porte quand on devient vieille :teeth:) et vous savez quoi ? Je les adore, j'ai enfin réalisé mon phantasme de petite fille 8~

J'oubliais : Patron Avantage d'il y a des lustres, modèle raccourci, jean trouvé chez Hello Tissu à Avignon.