Je suppose que vous avez toutes reçues votre collier de nouilles (à moins que depuis quelques années, les maîtresses aient enfin trouvé d'autres sources d'inspirations que la pâte non cuite :D, non, non, je ne vise personne et je demande à mes copines instit de ne pas se sentir visées :8, j'vous aimeuuuuhhh), ainsi que des tas de bisous et poèmes de la part de vos bambins chéris !

Pour ma part, ce fût un jour comme un dimanche laborieux devant ma machine à coudre, me suis aperçue vers le milieu de l'après-midi que c'était ce jour où il faut appeler sa maman en entendant mon chéri appeler la sienne.....Hèèèèèè oui, pourtant j'ai trois enfants, mais ce jour là n'est pas imprimé dans leur tête....... ah si, un texto tardif de garçon 2 (il devait avoir une bonne copine pour le tenir au courant de l'info du jour).

mais tout cela n'est pas grave, j'avais la tête prise par autre chose, je vous explique, la veille, quartier libre l'après-midi, donc forcément, objectif : couture !


Garçon 2 venant de fêter ses 19 ans, je lui demande l'air de rien (pas facile d'avoir l'air de rien dans ces cas là) : tu mettrais une chemise avec des fleurs ?

Garçon 2 lève la tête et me regarde avec des yeux :nimp: , le couperet tombe, direct et froid : c'est pas mon style ! Mais je suis du genre tenace et persuasive, je rajoute : nan, pas des grosses fleurs, mais tu sais, du Liberty, y'en a des sympas et avec un jean et tes Converses, ce serait top !

1 mn de réflexion et hochage de tête : oui, ça pourrait être pas mal ....

Cool, je fonce alors chez ma nouvelle dealeuse de Liberty : la boutique Thé à Avignon et hop, un peu de Wilshire rouge sur fond marine et hoooo, du Small Suzanna vert, jaune, bleu, allez hop ! J'en prends pour moi :big: , en rentrant, je passe devant Cotélac, impossible de résister, ha, non, je vous rassure, pas pour acheter un truc, mais juste entrer dans cette univers que j'adore.

Je vois ma jupe préférée, celle en Liberty Chantrell, j'ai une toile en route à son sujet, mais je ne l'avais pas vue de près et je note donc consciencieusement les détails qui m'avaient échappés, puis je tombe sur un haut charmant en Liberty et voile de coton, je mate, je mate et en sortant, je sors mon carnet de crobars et voilà, vite un schéma pour ne pas oublier, sur ce, je rentre, mais crevée, je protiscraniseprocrastine :ouch: ma couture :o) !

Dimanche matin : après un petit dèj avec mon chéri vers 8 heures, petit trainage george-cloppe-bouquin japonais, histoire de cogiter, et voilà, mon dévolu est tombé sur la chemise n° 5 de ce livre génial :

 vous pouvez le trouver chez Pomadour

Si il y a un livre de chemises à avoir, c'est celui-ci, tout est parfait (beaucoup mieux que le Men's Shirt).

donc, vers 9 heure, je commence à décalquer le patron, puis je m'attaque à la coupe et enfin à la couture, RAS, aucun problème, coupe irréprochable, j'adore !

Juste un aperçu, garçon 2 ne l'ayant pas encore reçue !




édit du 2 juin :
Garçon 2 finalement très très content (même si cela ne transpire pas sur la photo) de sa chemise, comme quoi, savoir être diplomate, cela sert toujours }:)

 photo très moyenne, mais prise en 200 iso pour ne pas mettre de flash avec un petit apn,ce n'est pas génial, je vous l'accorde !

Une fois finie, je brûle de commencer mon haut style Cotélac, je vais utiliser mon Small Suzanna et du voile de coton issu du butin que j'ai rapporté du marché de la plaine, virée faite jeudi dernier où j'ai retrouvé Phisso ainsi que Yummy Mummy et Comme à l'école, trop chouettes ces filles, petit restau sympa, discussion de filles sautant du plus sérieux au plus léger comme nous savons si bien le faire ;) et bien sûr, virée à La Droguerie (pris dernier bouquin, du biais et de la Kaleido bleu outremer).

Bon, revenons au sujet, 18 heure, je fais mon patron, je dis bien  je le fais, je ne le décalque pas, verification....., cogitage......, et vers minuit, au lit ! Petit haut bien sûr terminé et quand même pris le temps de dîner avec mon chéri :))

Ce n'est pas exactement le même que celui de Cotélac, mais très inspiré, j'en suis assez fière !



Le voici à l'envers



Coutures anglaises, la surjeteuse n'a servi que pour l'ourlet



De plus près :




Et enfin, portée !




Vous voyez ce bouquet ravissant de pivoines géantes, odorantes, merveilleuses ? C'est chéri tout mignon qui me les a offertes en rentrant du marché, cela vaut un paquet de colliers de nouilles, non :big: ......et......j'ai pensé à appeler ma maman !!!