Fil Helene Point Comme

Fil Hélène Point Comme...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

2011 sous le soleil

Hullo les filles, je suis de retour pour vous souhaiter une belle belle joyeuse heureuse productive année 2011 !!

Pour la commencer, un petit retour en arrière sous le soleil de cet été afin de réchauffer ces températures pas sympas qui sévissent en ce moment 8)

Voici enfin quelques photos du mariage d'une de mes belles-soeurs, malheureusement pas de photo chouette de la mariée toute seule, j'ai donc fait du bidouillage :8 , la robe que je lui ai concoctée est en lin trouvé chez MT, patron perso, robe dos-nu, habillée d'un boléro en voile satiné de coton trouvé aussi chez MT, qui était orange à la base et que j'ai teint en gris, coup de bol, il est devenu exactement de la même couleur que ses chaussures ! Le boléro est aussi maison, mais tout bête, juste un grand rectangle cousu aux deux extrémités pour faire les manches, celles-ci froncées et montées sur un poignet mousquetaire entoilé et fermé par des boutons en strass, voyez plutôt :


je crois qu'un petit garçon a une envie pressante hihi :big:



La mariée s'amuse à jouer les Cosettes.... :oD

Il a fallu que je m'habille aussi, problème, j'ai tellement tergiversé que la veille du mariage, il a bien fallu que je trouve une solution, alors vite rebouquinage express de mon tas de Burda et bingo, j'ai trouvé cette merveille toute simple, j'ai passé outre l'obligation burdatesque de n'utiliser QUE du tissu extensible et j'ai eu raison ! Tissu microfibre bien doux et fluide trouvé aussi chez MT, modèle 124 du Burda juillet 2009 :



Je joue à la star, trop fun de faire ça avec un photographe pro ;)




Z'avez-vu les talons de la muerte ? 10 cm !!!!! Et j'ai tenu le coup :))
Voici juste mon serre-cou : un bête collier !



Et une dernière pour le plaisir



Voilà donc ce petit billet pour vous souhaiter de nouveau le meilleur et je tenais aussi à vous montrer 3 filles en folie passant le réveillon ensemble, ce fût joyeux, magique, heureux, même les 2 hommes présents étaient tout mignon, ils ont résisté aux discussions et cris concernant laines diverses et variées, en-cours apportés (si, si, même ce soir là :teeth: ) ! Je suis ravie d'avoir comme copine de coeur Marianne, si douce si généreuse et intarrisable dès que l'on prononce le mot laine :big: , je n'oublie pas son chéri incroyable cuisinier-philosophe (entre autre), et aussi comme maintenant autre copine de coeur Claire, bondissante et pétillante, dont les yeux s'illumine quand on prononce les mots tricot, couture, blog :big: , ravie de vous avoir rencontrée, les filles :huh:



VIVE LES BLOGS :big:

Consolation !

Pour soutenir le moral de Pauline, une de mes deux niècettes, je lui ai cousue une blouse dans un tissu rigolo et coloré comme elle les aime !

Mais pourquoi, me direz-vous ?

Elle est obligée de supporter un horrrrible corset pour cause de dos tordu et ce pendant au moins 3 ans, jour et nuit bien sûr :bang:

Allez zou ! un coupon trouvé pour des nèfles au marché de La Plaine, un bout de biais et bouton de La Droguerie, un patron Burda (ne me demandez pas tout de suite de quel magazine il est issu, il faut que je fouille, j'ai oublié :8 ) un peu modifié (manches courtes au lieu de longues et encolure agrandie et rajout de poches plaquées.)


 (oserai-je dire que ma soeur adoooore le repassage }:) !)

 Mais heureusement (je me rattrape :8 ) que ma soeurette sait manier la mac, j'ai un peu sous-estimé la largeur des bracelets de manches, donc envoi de biais en urgence pour que la blouse soit portable !



Paulinette très contente :big: !

Petit édit :

Voilà le terrible truc bizarre qu'elle doit supporter :

Port d'écouteurs recommandé

Dimanche matin, levée tôt de joyeuse humeur car belle journée de couture en perspective, pas de courses à faire, aucun horaire à respecter, chéri étant parti pour un service concert loin, loin dans la montagne, garçons 1 et 2 à la maison, mais suffisamment souples et autonomes pour se nourrir tous seuls }:) (il ne faut jamais compter sur moi quand j'ai une journée couture qui s'annonce), dévolu jeté sur une robe à priori pas trop compliquée, droite, col polo plus un laçage devant, poches passepoilées, col plat, bref, normalement, du gâteau pour bibi.....

BEN NON, pas du tout du baba à la crème le projet ni cupcakesse encore moins pana cotaesque, le patron n°112 du Burda de mai dernier n'est absolument pas en cause, c'est moi, vouiiii, vous lisez bien, MOI...........................

D'abord le tissu choisi, une microfibre polyester noire très agréable au touché (qui fait penser un peu à de la soie lavée, truc très dur à trouver maintenant, d'ailleurs, si l'une d'entre-vous à un tuyau à ce sujet, je prends, je suis une folle dingue de soie lavée), mais franchement difficile à travailler par certains abords : cela commence avec l'épinglage du patron, une épingle sur 3 voulait bien s'enfoncer dans ce grmlbl de tissu (bon, je sais, visiblement émoussées, il faut que je m'en rachète, mais je n'y pense évidemment jamais au moment voulu), bon, le début se passe bien, je ne réfléchis pas, pose du passepoil, puis du fond de poche de chaque coté, RAS (interrompu de quelques coups de tel, c'est ça qui m'a perturbée, rien de grave, je vous rassure, juste chéri qui pestait comme un fou par sms car plantage de son tout bel iphone tout neuf qui s'était mis à chauffer comme un fou), bref, je fends ma première poche, retourne le passepoil et le fond de poche, couds la poche au passepoil et là :grmpf:


C'est fun, non ? :merde:

Vous visualisez bien la situation dans laquelle je me trouve, vous vous rendez vraiment compte ? Défaire de fond de poche le long d'une fine marge de couture avec les angles ouverts au ras de la couture, dans un tissu fluide comme on adore coudre, c'est vraiment chouette comme défi 8O ,

je respire un grand coup, pause george-cloppe s'impose.............. puis je plonge et :pfiou: , voilà

Ce n'est pas joli joli, ce biais en satin est un peu épais et difficile à mettre en forme....J'avoue que je ne suis pas très fière de ma poche, et je ne vous ai pas tout dit : pour la deuxième poche, j'avais tout cousu tête en haut, et oui, mais heureusement la poche n'était pas encore fendue quand j'ai réalisé cette énormissime bourde...puis en piquant la couture de maintien du passepoil, j'ai cousu un bout du fond de poche en même temps :bang:

Enfin, après ces déboires, poches finies, et conseil pour les débutantes de poches passepoilées : toujours coudre la poche avant d'assembler les fonds de poches, obligatoire, il peut y avoir un léger décalage, il vaut mieux retailler un peu les fonds de poche dessus et dessous pour qu'ils soient identiques, plutôt que d'avoir une ouverture qui tire, faite comme ceci :

Et la cerise sur le gâteau des emmerdes (scusez-moi, mais je ne trouve pas de termes plus approprié à la situation), ce tissu a impérativement besoin d'une pattemouille pour le repassage et ne prend que très difficilement les pliures...génial pour le col et tout le reste, et je ne voulais pas de surpiqure....j'ai tenu bon, il n'y a pas de surpiqure, j'ai insisté longteeeeeemps avec mon fer !

pour la suite, ce fut sans problème, heureusement sinon, je pense qu'elle serait passée par la fenêtre cette fichue robe, donc col polo, nickel, patte de laçage devant, nickel, col plat, nickel, manches montée, là, surprise positive car contre toute attente, le soutien de tête de manche s'est fait tout naturellement, je n'ai pas eu à me battre avec les petits plis énervants :oD , patte de manche, nickel, ourlet monté sur le même biais en satin que les poches (j'ai oublié d'en faire une photo) et hop, super robe super extra confortable, je l'aime finalement beaucoup


 petit clin d'oeil à copine Géraldine qui passe à l'arrière-plan (nous venions de plier un piano de concert à Ménerbes dans le Luberon)

Conclusion :Garçon 2 a trouvé le port de ses écouteurs obligatoire devant son ordi, que c'était beaucoup plus reposant que d'entendre mon florilège de juron, du plus léger au plus lourd (très très lourd même)

Pour les propriétaires de ce Burda, j'ai fait deux modifs : suppression des poches à rabats, je trouve que le devant est assez chargé comme ça et j'ai rapproché les pattes de laçage.