Fil Helene Point Comme

Fil Hélène Point Comme...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - liberty

Fil des billets - Fil des commentaires

Petites coutures d'été

Et voilà, c'est reparti pour un tour, vacances trop vite pliées, bouhhhh, mais bien agréables, farniente total au bord de la piscine de ma gentille belle-soeur (seul travail : faire quelques photos, vous les verrez en lisant la suite), deux jours de vadrouille au bord de la belle bleue pour rendre une petite visite à mon sandalier préféré, hé oui, j'ai appris par des amis que le must de la sandale tropézienne n'est pas K. Jacques, mais Rondini ! Nous avions donc craqué, mon chéri et moi, au mois de juillet pour une paire chacun (faite à la main sur commande), les miennes furent totalement parfaites, je ne les ai pas quittées de tout l'été mes bijoux de pied, jugez vous-mêmes :



Mon chéri ayant un joli pied assez fort (heu...non, non, ce ne sont pas les mêmes que les miennes, je vous rassure), les siennes furent trop serrées, une virée chez Monsieur Rondini s'est donc imposée pour qu'il puisse remédier au problème, ce fût chose faite en une nuit, donc couchage obligatoire à ....Saint Tropez...joli bled, mais franchement, je n'y passerai pas mes vacances....trop de luxe tapageur et de bidochons réunis, voir cette foule vautrée chez Sénéquier pour mater des pétasses pèpettes sur des yatchs digne de Dallas, pas pour moi, ça B| ! Bon, j'ai quand même craqué pour une mini tarte tropézienne de chez Maki, faut dire que oui, c'est à mourir ce truc }:) !
Mon rêve de bain de mer s'est transformé en aventure pas terrible : invasion de méduses :ouch: et constatation pas terrible en sortant de la douche : ma serviette immaculée a pris une couleur noirâtre franchement répugnante : ben voui, je n'ai pas pensé qu'à la fin de la saison, la mer est recouverte d'une couche d'huile en tout genre, bouaaaaahhh, finalement, malgré le temps pas terrible du Cotentin et la température de la Manche, je vais finir par regretter ses jolies plages désertes et propres (c'était le lieu de mes vacances enfantines) !
Mais bon, ne crachons pas dans la soupe, l'arrière pays est totalement magnifique, ce fût un dépaysement bienvenu !
Alors, alors, parlons couture, je vais commencer par deux bustiers copiés allègrement et sans honte sur la géniale Souris , avec quelques petites variantes, l'un est pour ma fille en liberty Mitsy, au lieu de la patte de boutonnage, j'ai opté pour une noeud-noeud, ce sont simplement 2 liens cousus à l'élastique intérieur, cela permet un réglage idéal :




Le mien est en tissu japonais, trouvé chez Thé en Avignon , j'ai respecté sa patte de boutonnage, avec de jolis boutons venants de chez Thé aussi (elle a une collection de boutons superbes, introuvables ailleurs que chez elle dans la région !) et j'ai rajouté une ceinture avec un noeud-noeud aussi, mais sur le coté :





Allez, mère et fille ensembles avant que vous ne soyez en overdose !



Passons maintenant aux robettes, j'en ai faite une sur le modèle d'un top japonais issu de ce livre : (n° 273 pour les japan addicts), toujours en Mitsy, toujours de chez Thé, copiée encore sur la Souris, j'adore ce modèle, il fait un dos très sexy :huh: , pas de difficultés, juste faire attention au montage de la petite pièce du haut, c'est un peu délicat à faire :




Accompagnée d'un joli chapeau dégoté chez Monop !



Pour aujourd'hui, je m'arrête là, pas de billet fleuve, celui-ci étant déjà assez fourni ;-) , il y aura un tuto lié à la surjeteuse pour la prochaine robe et j'attends les photos du mariage de ma belle-soeur pour vous dévoiler enfin sa tenue (et la mienne par la même occasion !)

J'oubliais une chose trrrrrrès importante qui m'arrive :bigbig: , certaines me trouveront peut-être mère indigne :8 , mais voilà, après 25 ans de bons et loyaux services, je retrouve ma liberté, oisillons tous envolés du nid !!! Bon dieu, que c'est bon de ne plus avoir à râler contre les wc pourris, le nutella qui traîne, les chambres poubelles et les meutes de copains dans mon salon }:)

Nouveau départ !

Dans mon précédent billet, je vous avais promis de vous montrer mon beau rideau, des tas de trucs en liberty....et bien ce sera pour le prochain :teeth: , mais bon, je suis bonne fille, vous aurez quand même droit à un peu de ce fameux liberty !

Savez-vous ce que vous ressentez quand l'un de vos fistons demande à revenir au bercail et que vous lui avez piqué sa chambre pour en faire votre coin couture à vous rien qu'à vous ? Ben grmlbl, je viens de le vivre ce truc atrooooooce :X

Donc, on fait quoi ? On a deux nouvelles belles machines qui n'ont pas du tout envie d'être reléguées au fond d'un placard, elles veulent respirer et surtout bosser, alors branlebas le combat ! Réquisition des troupes et hop ! Salon entièrement transformé, déplacement total de tous les meubles, même du piano à queue (ça, fastoche, il a des grosses roulettes :D ) et du coup, fabrication du rideau arlésien puis mise en place de MON coin caché derrière le dit piano, le long de la baie vitrée afin de profiter de la lumière et de la super vue sur les remparts de ma ville, et ouaaaahhhh, top cool, c'est encore mieux qu'avant, donc finalement je peux dire merci à garçon 1 d'être revenu à la maison pour une durée indéterminée :merci: , c'est tellement bien que mon chéri à décidé qu'il piquera la chambre quand garçon 1 repartira pour de vrai pour en faire son bureau, je préfère cela, j'aime bien être au milieu des autres quand je bosse ma couture et mieux, je peux faire ma pause George/clope devant ma machine, ça c'est le pied, je me l'interdisais dans mon petit "atelier" !



J'inaugure mon coin avec un essai de pantalon genre slack-carrot, patron maison, bon, le tissu n'est pas top, un peu trop raide, mais je suis ravie du résultat, je peaufinerai le prochain en ne mettant pas un élastique dans le dos, mais des pinces et en faisant une vraie braguette (je ferai alors le tuto promis à l'une d'entre-vous pour la pose fermeture éclair de braguette)



Une frénésie de coudre des tas de truc s'est emparée de moi, je continue avec une chemise pour mon chéri, mais là, pas de photos à se mettre sous la dent, pas grave, vous en avez déjà vu sur mon blog !

Sitôt la chemise finie, j'embraye sur un chemisier pour moi et en LIBERTY, trouvé dans un adorable boutique sur Avignon et oui, les filles du coin, scoop !! La boutique Thé : (allez-y, courrez-y de ma part, elle a en plus des sublimes cakes anglais)


Elle propose, entres autres merveilles, du liberty, aimerai étendre sa gamme et même avoir du tissu japonais et pourquoi pas (grace à une super discussion que j'ai eu avec elle) des bouquins japonais 8~, je craque bien sûr !!
Voilà cette fameuse chemise, en fait plutôt une blouse, allemande, ben voui, pas japonaise celle-ci, issue du Burda de mars 2010, modèle 124 si ma mémoire ne me fait pas défaut !
Pas du facile à faire, surtout que ma nouvelle mac me rend totalement encore plus intraitable sur les finitions, j'ai l'impression qu'elle me surveille si ma couture dévie d'1 mm :ouch: rhâââ, mais trop contente du résultat (mon chéri la trouve top :)), presque dommage dans le liberty car du coup on ne voit pas trop les détails de la bête, cela me motive pour en refaire une, en satin de soie uni comme le modèle initiale :big:
Revue de détails :







Vous avez pu voir tous les plis du plastron qui est une pièce rapportée, les plis du dos et la patte de boutonnage double dans la moitié basse de la blouse et les petites manches montée qui ont été une source de sueur froide :pfiou: pour ne pas avoir UN pli lors du soutien pour l'arrondi de tête de manche, faire ça dans du lin, facile, la fibre est lâche, mais dans du liberty qui est tissé si serré, gniaaaaaaaaa, j'ai souffert, mais réussi, pas UN pli, si, si, je vous le jure !

La voici portée avec un vrai boyfriend jean puisque c'est celui de mon chéri :big:


Et pour finir ceci en beauté, un petit tricot, oui, oui, vous avez sûrement eu l'impression que je n'en fichais plus une rame avec mes aiguilles à tricoter et que le niveau de mon stock de pelotes était en train de stagner lamentablement...

Que nenni, je m'insurge }), j'ai bossé comme une malade pour une super choute copine qui se marie dans quelques jours, donc rien à voir là non plus, il faudra attendre }:), mais je me suis rattrapée en faisant un boléro tout mimi, vite fait bien fait, modèle Phildar, coton Thalassa, fait en jersey endroit et non envers comme à l'origine (je n'aime pas le jersey envers :grmpf:)

Catalogue : modèle :





Et merci à garçon 2 dit Jean-Baptiste, pour la dernière photo :)

Retard....à rattraper...

...et fissa !

Terrrrrrible, j'ai quand même réussi à coudre plusieurs petites choses ces derniers temps, et point de temps pour de belles photos...J'ai quand même pu demander à mon chéri de me mitrailler un peu lors de la visite de l'exposition de notre cher ami sculpteur trop génial, Daniel Grobet, expo qui a eu lieu (et oui...c'est fini...) au cloître Saint Louis Avignon, et qui fût, bien sûr, magique comme tout ce que fait Daniel !

Oui, oui, je viens au fait, une chemise toute en liberty, ben voui, on n'y coupe pas ! Obligatoire, je vous le dis ! Trouvé chez Hello Tissus, Avignon, ne me demandez pas son nom, je ne sais plus, je n'ai pas gardé la bordure qui l'indiquait...

Donc vieux, vieux modèle de Burda (je peux être parfois conservatrice }:)) de 1998, à priori toute simple, mais qui en fait cache bien son jeu :



Le col est normal, les manches sont normales, le haut est normal, c'est au niveau de la taille que cela devient tordu, dans le vrai sens du terme :-D

le patron des dos et devant est "twisté" à la façon des Pattern Magic japonais, pour les initiés, puis froncé, tout cela pour obtenir un drapé tout simple :




J'ai préféré poser le bouton plus près de la couture manche-poignet qu'au milieu, ces poignets de manches sont assez larges, je trouve cela plus féminin ainsi



Fentes de manche faite avec un biais maison



Le col juste pour voir



Et l'avantage de cette chemise réside en cela : pas de boutonnière à faire pour les feignasses :teeth:, la preuve en image



Une dernière, de dos ;), juste avant que vous ne criiez grâce !!



Bien entendu, toutes les coutures sont à l'anglaise, y compris celles des emmanchures, histoire de se compliquer un peu plus la vie :oD